Accès interdit de David Morrell

accès interdi david morrell Titre : Accès interdit
Titre original : Creepers
Auteur : David Morrell
Edition et Parution : Grasset, 2007
Nombre de pages : 339

Quatrième de couverture : Robert Conklin, professeur d’histoire à l’université de Buffalo, et trois de ses anciens élèves ont pris goût à l’exploration urbaine : visiter des lieux abandonnés et en général interdits d’accès. Cette nuit, ils vont investir les ruines de l’hôtel Parangon, accompagnés d’un journaliste qui cherche à comprendre l’intérêt d’une telle transgression… L’hôtel Parangon, un modèle de luxe lors de sa construction en 1901, semble receler plus d’un mystère son propriétaire, agoraphobe et hémophile, a été retrouvé mort sur la plage qui borde l’hôtel, un an après sa fermeture en 1968, et nombre d’histoires, étranges ou sordides, courent au sujet du lieu. Malgré ses scellés et ses volets clos, il n’est pas sûr que l’hôtel soit aussi désert qu’il y paraît…

 

Extrait choisi :

« — Bienvenue à l’hôtel Parangon, déclama-t-elle. (Sa beauté éclatante était rehaussée par les lampes braquées sur elle.) Je suis sûre que votre séjour ici sera agréable. Il n’y a pas de plus bel hôtel au monde. (Elle se baissa sous le comptoir pour prendre une boîte en bois, la posa sur le meuble, faisant voler la poussière.) Mais c’est notre saison la plus active. Congrès. Mariages. Vacances familiales. J’espère que vous avez fait vos réservations, monsieur… ? Elle regarda le professeur. — Conklin. Robert Conklin. Cora fit semblant de fouiller dans la boîte. — Non, désolée. Il n’y a pas de réservation au nom de Conklin. Êtes-vous sûr de nous avoir contactés ? »

 
 
Mon avis :

Il y avait bien longtemps que je n’avais plus pioché dans ma pile à lire physique de livres, étant donné que je lis beaucoup sur ma tablette ces derniers temps. Je regrette cela, mais en même temps c’est tellement plus pratique (et léger !).

Il n’empêche que je ne m’en rendais pas compte, mais j’avais oublié à quel point il était agréable de toucher le papier avec mes doigts et de sentir l’odeur typique des livres. En plus, point de déception, puisque j’ai eu la main chanceuse, je suis tombée sur un roman qui m’a énormément plu !

J’ai sélectionné celui-là en particulier car j’ai toujours été attirée par les histoires qui se passent dans des vieux bâtiments abandonnés, tels que des hôpitaux, hôtels, etc. Celui-ci m’a transporté et amplement convaincue puisque j’ai passé un excellent moment de lecture !

Dans « Accès interdit », nous suivons les aventures d’un groupe d’explorateurs urbains composé de trois étudiants, Cora, Rick et Vinnie, un journaliste nommé Frank Balenger et a la tête de ce groupe, Robert Conklin, professeur d’histoire à l’université de Buffalo. Ils tiennent absolument à pénétrer dans cet hôtel abandonné avant sa destruction prévue.

Par chance, ou pas ?! Ils parviennent se frayer un chemin en passant par les égouts et nous découvrons au fil de leur parcours ce lieu abandonné et hermétiquement clos de l’intérieur par des volets métalliques depuis un très long laps de temps et laissé totalement en l’état d’origine.

L’histoire de cet hôtel Paragon est mystérieuse et intrigante ! Bâti en 1901 dans une station balnéaire luxueuse à Asbury Park. Il est haut de sept étages et est de forme pyramidale. Son propriétaire, Morgan Carlisle, un homme étrange et agoraphobe, souffrant d’hémophilie l’emménage de sorte à ne plus jamais devoir en sortir jusqu’à sa mort survenue à l’âge de 92 ans.

Je vous le dis d’avance ! Préparez-vous, mes chers lecteurs, à vivre une nuit d’enfer ! Car vous ressentirez un huis-clos pesant qui ne manquera pas de vous entraîner au cœur de ce lieu plein de mystères irrésolus. Il y a beaucoup de suspense dans ce roman et l’atmosphère y est angoissante à souhait ! Vous évoluerez principalement dans le noir à la lumière des lampes torches et ne manquerez pas de sursauter de temps à autre !

Il y a beaucoup de rebondissements qui apportent énormément de rythme a ce récit ! L’écriture de l’auteur y est bien entendu pour quelque chose car je me suis laissé porter par sa plume très aisément ! J’ai d’ailleurs fini ce roman plus rapidement que je l’aurais voulu ! Les émotions qu’il donne à ses personnages m’ont permis de m’y attacher très facilement et de me soucier d’eux et de leur destin.

C’est le cœur battant à tout rompre et la peur au ventre que j’ai assisté à leur plongée dans l’horreur de manière imprévisible et inimaginable. J’en redemande ! Après quelques recherches, j’ai vu qu’il existait un tome 2 « Le sépulcre des désirs terrestres », le quatrième de couverture me tente un peu moins pour le coup, mais je pense quand même le lire un de ces jour, juste pour voir 😉

 

Note : 8/10 (Bravo ! Lecture indispensable !)

6 commentaires à Accès interdit de David Morrell

  • Khiad  dit:

    La 4ème de couverture me dit quelque chose… je crois bien en avoir déjà entendu parler… (Après vérification, il est bien dans ma wish list. ^^)
    En tout cas, ta chronique reste assez vague sur les détails pour vraiment donner envie de découvrir ce livre ! 😀

    P.S. : Si tu aimes les huis-clos dans des lieux lugubres, « Criminal Loft » d’Armelle Carbonel pourrait te plaire. Il se passe dans un sanatorium désaffecté. ^^

    • Tristhenya  dit:

      Coucou Khiad, je suis heureuse que ma chronique t’ait plu ^^ J’essaie de rester vague un maximum pour ne pas révéler trop l’intrigue, ce qui n’est pas toujours évident, je dois dire ! 😉 Je te conseille cette lecture en tout cas, car elle est vraiment prenante !
      Merci beaucoup pour le livre conseillé, je prends note car j’adore les romans qui se passent dans des lieux abandonnés, surtout que je ne connais pas du tout celui que tu me propose 😀

      • Khiad  dit:

        Oui, ce n’est jamais vraiment facile d’en dire assez sans en dire trop. 😀

        Pour « Criminal Loft », la chronique est sur mon blog, si jamais tu veux te faire une petite idée. Un très bon livre que j’ai adoré. ^^

        • Tristhenya  dit:

          Ouhhh non, pas du tout évident de rédiger sans spoiler… Entre en dire trop ou pas assez, mon choix est fait ^^ Rien de plus embêtant que de découvrir la moitié de l’intrigue avant d’entamer le bouquin (ou le film)…
          Nickel pour la chronique de « Criminal Loft » ! J’ai dû passer à côté en consultant ton blog. Je passe lire ça dès que j’ai un moment 😉

  • David  dit:

    Trés interessant. Exactement le genre de lectures qui pourrait me plaire. Quand j’aurais fini les lectures que j’ai encore à faire du mois. Mais le côté maison abandonnée me plait beaucoup.

    • Tristhenya  dit:

      Je suis très contente que ma chronique t’ait donné envie de découvrir ce roman ! 😉 J’aime aussi énormément les histoires qui se passent dans des lieux abandonnés 😀
      Je te souhaite des bonnes lectures et à très bientôt !

Laisser un commentaire