Categorie Policier

Moi & ce diable de blues de Richard Tabbi et Ludovic Lavaissière

Titre : Moi & ce diable de blues
Auteur : Richard Tabbi et Ludovic Lavaissière
Edition et parution : Editions du Riez (Brumes Etranges), 2012
Nombre de pages : 284

Quatrième de couverture : Ancré dans l’atmosphère diluvienne du Havre, cité bunker aux cicatrices datant de la Seconde Guerre Mondiale, Moi et ce diable de blues met en scène le Lieutenant Valdès, ex gloire de la police, perclus d’addictions et suintant le politiquement décadent. Il fait équipe avec Ivana Ivanovic, une jeune recrue à la plastique explosive et à la compétence démesurée ; parfait antidote à son indécrottable dinguerie. Des hauts de Sainte-Adresse à l’abbatiale de Conques, le duo se lance bientôt sur la piste d’un tueur adepte de rituels barbares. On brûle la gomme à chaque page, on jacte un argot licencieux, l’humour disjoncté se taille une place au sein de la noirceur ambiante. La seule lumière émanant du livre provient de la blancheur des cadavres et du vif éclat de leur sang.

 

Extrait choisi :

MONSIEUR SINGULTUEUX

Night-club Le Stalag, Le Havre, 26 novembre, 9h00

« Le blog que consulte Ivana est celui d’un mec ayant pris pour pseudo Checkpoint Charlie. Il se dit de nationalité polonaise. Son blog est un labyrinthe. Une partie est consacrée à la génétique, Ivana n’y entrave goutte, apparemment le type est un spécialiste de la question. Sa bio indique plusieurs doctorats dans le domaine ; Académie de Médecine de Varsovie, Université de Berlin, de Bologne : un savant itinérant à la mode médiévale. Ivana lit de manière exhaustive les différentes parties du blog, sans rien omettre. Checkpoint Charlie semble sérieusement dérangé, il livre des extraits d’une oeuvre perdue dont il prétend être l’auteur, un charabia sans queue ni tête qu’il intitule les Neuf exercices de substitution du réel. Ca donne ce genre de truc :

Lorsque je ferme les yeux
Je vois des fils barbelés
Lorsque je les ouvre
Le ciel me tombe dessus
Et je tombe avec lui
Tu peux prolonger ta main
A l’intérieur de mon corps
Et chercher ce qui déconne
Ou reprendre la séance d’électrochocs
Je sais que ça dépend
De ton humeur
Et de la position
De certaines planètes
Je sais que tu me prends
Pour un espion venu du futur
Et c’est exactement
Ce que je suis
CRUCIFIÉ
Le corps tendu de câbles
Sondé en divers organes
Élevé au milieu de l’assistance
Pour le plaisir des fidèles.

La suite est plus surprenante. Checkpoint confesse un gôut prononcé pour l’histoire, en particulier celle du IIIe Reich. Ivana lit d’abord la biographie d’un obscur colonel de la SS dont on se demande bien ce qu’elle fout là. »

Mon avis :

Une histoire délirante et surprenante sous fond d’intrigue policière. Autant vous le dire tout de suite, c’est un roman très particulier ! Je me suis laissée très difficilement entrainée par cette lecture au départ parce que j’ai eu beaucoup de mal avec le style d’écriture… Beaucoup trop vulgaire et grossier à mon goût… Mais heureusement, l’aventure intrigante que ce roman nous propose m’a donné l’envie de continuer ma lecture malgré tout !

Nous faisons progressivement la connaissance des personnages principaux : Ivana et Valdès. Respectivement jeune recrue et officier de police. Tous deux enquêtent sur une série de crimes abominables perpétrés sur des jeunes femmes de type nordique. Des scènes sanglantes à vous retourner le cœur… Malheureusement, nos deux protagonistes ne se doutent pas de l’enfer dans lequel ils vont se retrouver… En sortiront-ils indemnes ?

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Ivana, une jeune femme ambitieuse et audacieuse ! J’ai aimé suivre son évolution tout au long de l’aventure ! Par contre, j’ai détesté l’officier Valdès ! Un toxicomane et alcoolique notoire qui, hormis ses déboires, n’apporte pas grand-chose à l’histoire… Sa fonction d’officier de police ne m’a pas du tout convaincue et je dois vous dire, qu’il ne m’a pas semblé crédible a un seul instant !

Par contre, le terrifiant néo-nazi Drässler est un personnage totalement machiavélique et son sadisme m’a fait frissonner à plusieurs reprises. Il est intriguant et sans pitié ! Un véritable monstre qui a pourtant une personnalité intéressante !

C’est une histoire pleine de rebondissements, et elle ne manquera pas de vous entrainer dans son univers sombre et glauque… L’intrigue est captivante et je me suis finalement laissée envoûtée ! Le seul point négatif (et je me répète) est que l’écriture est beaucoup trop grossière pour moi… Mais, si ce genre de détail ne vous dérange pas, foncez tête baissée 😉

Alors chers lecteurs, êtes-vous prêts à plonger au sein de cette enquête pour découvrir l’abominable vérité ?

Un grand merci aux Éditions du Riez pour cette bonne lecture !

Note : 7/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

7 - Excellente lecture, n'hésitez pas !

Lire plus

Shadow Girls de Vincent Villeminot

Titre : Shadow Girls
Auteur : Vincent Villeminot
Édition et Parution : Fleurus (Le roman des filles), 2012
Nombre de pages : 282

Quatrième de couverture : Nour a été invitée par son amoureux, Clément, à passer une semaine de vacances au bord de la mer ! Mais l'endroit est-il si idyllique que cela ? Quel lourd secret renferme la maison familiale de granit sombre ? Et qui est cette étrange petite fille trop vêtue pour la saison qui apparaît furtivement et semble s'adresser à des êtres invisibles ? Nour et Clément vont enquêter. S'apercevoir que la maison est hantée. Et que les fantômes sont beaucoup, beaucoup plus vivants et dangereux que prévu...
Lire plus

Brothers de Sylvie Allouche

Titre : Brothers
Auteur : Sylvie Allouche
Édition et Parution : Mango Jeunesse (Chambres noires), 2012
Nombre de pages : 202

Quatrième de couverture : C'est l'hiver. 5 heures du matin. Moins dix degrés. Un homme à moitié nu est retrouvé dans le coffre d'une Jaguar noire, abandonnée sur un terrain vague. Sur sa peau, on a gravé les initiales : L R. Comment et pourquoi Ben et Bruno, les frangins sans histoire de la cité des Fleurs, ont-ils pu tremper dans cette sale affaire ? Sont-ils responsables ou seulement témoins d'une histoire qui les dépasse ? La jolie et mystérieuse Juliette parviendra-t-elle à leur venir en aide ? Enlèvement, disparition, vols, les deux frères en quelques heures, pour les deux frères et pour les autres, tout se complique !
Lire plus

Un peu plus loin vers les ténèbres d’Adrian Lesniak

Titre : Un peu plus loin vers les ténèbres
Auteur : Adrian Lesniak
Edition et parution : Denoël, 2010
Année de parution : 2010
Nombre de pages : 400

Quatrième de couverture : Franck Nathanson a disparu sur l’autoroute A10. Au point d’émission de son dernier appel, la police découvre, revêtu de son costume anthracite, un autre cadavre que le sien. Stella, sa femme, n’y comprend rien et encore moins pourquoi elle se retrouve quelques jours plus tard ligotée dans sa cave, sa maison dévastée. Quelque part en Asie centrale, Nazira, quinze ans, est embarquée dans un camion avec d’autres adolescentes. À Bruxelles, après quelques semaines d’un voyage de cauchemar, Nazira et ses comparses comprennent peu à peu quelle nouvelle vie les attend. Entre la mafia russe et le milieu du proxénétisme belge, un réseau d’alliances s’est tissé. Dès lors, pour Frank Nathanson et sa famille, le temps est compté. Cet ingénieur à la vie paisible mesure-t-il la valeur de ce qu’il détient ? Sait-il le danger qu’il court ?

Mon avis :

Un livre qui a attiré mon attention par le fait de son histoire et aussi parce que cela se déroule en Belgique et en France. J’ai toujours été très troublée par « la traite des femmes et des enfants ». Ces femmes et enfants venant principalement des pays pauvres et qui se font de force amenées vers l’Europe à des fins de prostitution forcée… Étant une femme moi-même ce sujet me touche beaucoup et me révolte au plus haut point ! Il est rare que les romans en parlent, alors quand j’ai vu celui-ci au rayon librairie du Cora, je l’ai directement acheté.

Au final, j’avoue que cette lecture ma beaucoup déçue, en effet, on n’y parle pas beaucoup de ces jeunes filles enlevées dans leur pays, on y fait allusion grâce à l’histoire de Nazira, mais sans plus… J’ai trouvé ce roman assez mou et j’ai eu beaucoup de mal a accrocher a l’intrigue autant qu’au personnage principal Frank Nathanson que j’ai trouvé assez insipide.

Le récit se base sur le fait que Frank Nathanson possède un CD-ROM sur lequel se trouvent des photos de jeunes filles enlevées afin de les prostituer en Europe… Ce CD ne devrait normalement pas se trouver en sa possession, il est donc recherché par une bande de malfrats qui veut à tout pris le récupérer. Parallèlement à ça, nous suivons un chapitre sur deux l’histoire de Nazira enlevée par de mafieux Russes et emmenée dans un bar de strip-tease en Belgique.

J’aurais amplement préféré que ce roman creuse un plus profondément l’histoire de cette jeune fille au lieu de celle de Frank… Donc, vous l’aurez compris, j’ai été très décue de cet achat ! Même si en en dehors de cela, j’ai tout de même trouvé le style d’écriture fluide, facile et très rapide à lire ! (Heureusement car si ça aurait été le contraire, j’aurais purement et simplement abandonné).

Bon voila, je ne sais pas quoi dire de plus sauf que ce roman ne m’a pas plu, mais ça n’empêche pas qu’il pourrait très bien plaire à d’autres, mais personnellement je n’ai franchement pas été convaincue…

Note : 2/10 (Une lecture à oublier très vite… Sayonara !)

2 - Lecture à oublier très vite... Sayonara !

Lire plus