Cell.7, tome 1 : La mort vous regarde de Kerry Drewery

 

Titre : Cell.7, tome 1 : La mort vous regarde
Titre original : Cell 7
Auteur : Kerry Drewery
Edition et parution : Hachette Romans, 2017
Nombre de pages : 380

Quatrième de couverture : En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.

 

« CICERO : Les gens pensent que le gouvernement leur donne du pouvoir, mais c’est une illusion ! Une erreur ! Le gouvernement contrôle la presse, et la presse manipule le peuple ! Le gouvernement se moque que justice soit rendue, ces gens-là ne songent qu’au pouvoir. C’est leur but… »

 

Voici une dystopie qui fait clairement froid dans le dos ! Pourquoi ? Parce que l’idée est originale, totalement réaliste et extrêmement dérangeante ! En effet, imaginez un monde dans lequel le système judiciaire aurait été totalement modifié et rendu public via une émission de télé-réalité dans laquelle les citoyens peuvent voter pour condamner à mort les accusés qui leur sont présentés.

Vous l’aurez compris, Cell 7 est un roman pour le moins provocateur, car il suscite une certaine réflexion sur le sujet ardu qu’est la peine de mort et sur la manière dont elle est appliquée dans l’univers du roman. Ce concept semble irréaliste et inhumain, pourtant quand on voit le succès que remportent les télé-réalités dans nos sociétés modernes, on ne peut que se demander quelles en seront les issues dans quelques années…

Quels nouveaux concepts vont encore être développés afin de satisfaire un public toujours plus demandeur de sensations fortes ? La mort en direct, au final, ce n’est plus quelque chose de si exclusif que ça à notre époque et dans notre monde réel. Combien de jeunes ne se sont pas suicidés en live sur internet pour faire le buzz ? Mais ce qui est encore plus effrayant, c’est le nombre très élevé de personnes qui ont regardé…

Depuis la nuit de temps, la mort fascine autant qu’elle effraie. Quand on y pense, il fut une époque où cela était considéré comme un spectacle qui faisait déplacer les foules (tout âge confondu) sur la place publique pour assister à la mise à mort d’un accusé par pendaison ou guillotine. C’était extrêmement violent et traumatisant, mais cela plaisait pourtant, puisque le peuple y assistait en connaissance de cause.

Alors au final, pourquoi ne pas utiliser des criminels condamnés à perpétuité et qui croupissent dans les prisons, au frais de l’état, pour faire de l’audience ? Rapporter de l’argent et donner le sentiment au peuple qu’il a le pouvoir de prendre les décisions alors qu’au final, ils ne sont que des pantins dirigés par une poignée de personne qui agit dans l’ombre… ou dans la lumière, mais sous un autre visage.

Dans le Londres du futur ou vit Martha, la société est divisée en deux catégories bien distinctes : les riches qui, forcément, vivent dans l’opulence et les pauvres qui survivent dans des tours délabrées. Lorsqu’un meurtre est commis, l’accusé se retrouve enfermé dans la cellule 1. Il en changera chaque jour durant les sept 7 jours que durera son procès diffusé en direct à la télévision.

La cellule 7 est la dernière puisqu’elle contient la chaise électrique sur laquelle la personne, rendue coupable par le peuple, sera purement et simplement grillée sans aucun autre type de procès… Bien entendu, Il va de soi que l’héroïne de ce roman : Martha va en faire les frais en se retrouvant confinée au sein de sept cellules que comptent cette prison. Sera-t-elle déclarée coupable du crime dont elle est accusée ? Lisez-le et vous le saurez

Martha est une jeune fille très attachante, tout d’abord à cause de son histoire personnelle. Elle est orpheline et vit « cachée » dans les quartiers pauvres. Ensuite à cause de ce qu’elle va vivre au quotidien après son arrestation et son emprisonnement. Ses moments de solitude forcée nous en apprendront beaucoup sur elle et malgré certains de ses défauts (mais qui n’en a pas ?!), ça en fait un personnage très touchant !

D’ailleurs, je dois souligner que les autres personnages croisés au fil de cette aventure sont tout autant soignés et complexes qu’elle. Je pense en particulier à la conseillère, Eve Stanton, ainsi qu’à Isaac. J’ai éprouvé tout autant d’affection pour eux que pour Martha et je me suis totalement préoccupée de leur destin à tous ! 

Tout au long de cette aventure, j’ai tourné les pages de manière frénétique, tant j’étais absorbée par ce que j’étais en train de lire ! L’auteur parvient grâce à son écriture fluide et précise à instaurer une ambiance malsaine sur fond de course contre la montre totalement palpitante pour le petit cœur du lecteur ! Ce roman est totalement immersif et porte à un questionnement intéressant sur le système judiciaire et la peine de mort.

À l’issue de cette longue chronique, vous vous en doutez, je vous conseille absolument ce roman ! Il est prenant et bouleversant. Une chose est sure, dès que j’aurai la possibilité de dévorer le tome 2, je n’hésiterai pas !

9/10 (Pratiquement un coup de cœur !)

2 commentaires à Cell.7, tome 1 : La mort vous regarde de Kerry Drewery

  • Les Livres de Zéa  dit:

    Il me tente bien ce livre 🙂 Je note.
    Ton blog est magnifique !

    • Tristhenya  dit:

      Coucou Zéa, je te remercie pour ta visite sur mon blog et pour ce gentil compliment ^^ Je suis très heureuse qu’il te plaise 😉 Je te conseille absolument cette lecture, elle est vraiment top !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.