Chroniques de la fin du monde, tome 2 : L’exil de Susan Beth Pfeffer

Titre : Chroniques de la fin du monde, tome 2 : L’exil
Titre original : The Last Survivors, book 2 : The Dead and The Gone
Auteur : Susan Beth Pfeffer
Édition et Parution : Pocket (Jeunesse), 2011
Nombre de pages : 334

Quatrième de couverture : Lorsqu’un astéroïde percute violemment la Lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux soeurs. Il n’a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.

 

Extrait choisi :

« Que Dieu sauve leur âme. Que Dieu sauve les nôtres. C’était la seule prière qu’Alex pouvait se rappeler. Elle ne lui apportait aucun réconfort, mais il continuait de se la répéter. Tant qu’il priait il n’aurait pas à penser, il n’aurait pas à se souvenir, il n’aurait pas à trancher. Il n’aurait pas à admettre qu’il était entré dans un monde où personne ne lui avait expliqué les règles à suivre, un monde où il pourrait bien ne plus y avoir aucune règle. »

Mon avis :

Un deuxième tome que j’attendais avec une grande impatience ^^ Dès sa sortie je l’ai commandé sur Amazon et à peine réceptionné je me suis jetée dessus pour le dévorer ! Il faut dire que la lecture du premier volume m’avait enchantée !

Souvenez-vous, un astéroïde avait alors percuté la lune, la déviant de son orbite, ce qui causa un déluge sans précédent sur terre… Les catastrophes naturelles se multiplièrent, l’électricité et l’eau devinrent rares et la population affolée commença à survivre…

Ce deuxième volume n’est pas une suite directe du premier, en fait, l’histoire se passe exactement au même moment, mais dans une ville différente et avec des personnages différents. Ici, nous sommes donc à New-York City et nous rencontrons la famille Morales. Lors de cette lecture nous nous attarderont en particulier sur Alex âgé de 17 ans et ses deux jeunes sœurs Julie et Briana.

La catastrophe a lieu, Alex se retrouve seul avec ses deux petites sœurs, sa mère n’étant malheureusement jamais rentrée du travail et son père se trouvant, lui, à l’étranger est dans l’incapacité de rentrer. La survie commence alors pour ces trois jeunes gens… Tout devient une source de difficultés, se nourrir, se laver, vivre tout simplement… Dans cette ville en proie du chaos, Alex va devoir faire preuve de beaucoup de courage…

Dépouiller les morts de leurs objets de valeur afin de pouvoir les troquer contre de la nourriture, s’occuper au mieux de ses sœurs et plus particulièrement de Briana qui est asthmatique deviennent des tâches courantes à accomplir pour survivre… Alex devra même parcourir une plage de cadavres afin d’essayer d’y retrouver sa mère… Il devra faire de multiple choix difficiles, pour son bien-être et celui de ses deux sœurs…

Ces deux tomes se suivent, mais ne se ressemblent pas. L’auteur a su avec brio écrire deux histoires basées sur une même catastrophe, mais d’une manière très différente. Elle abandonne ici, son style « journal intime » du premier tome pour nous donner une histoire plus linéaire. Ce changement s’opère avec succès et apporte une nouvelle dimension à cette lecture.

Le sentiment d’huis-clos est beaucoup moins pesant ici. Alors que Miranda ne souhaitait pour rien au monde quitter la sécurité de son foyer, Alex, lui, cherche justement à quitter cette ville détruite… Les scènes se passant en extérieur deviennent alors plus nombreuses et le nombre de ses rencontres aussi.

L’auteur accorde toujours beaucoup d’importance à ses personnages, ils sont tous intéressants à découvrir et à voir évoluer. Certains restent, d’autre non à mon plus grand regret… la mort est omniprésente dans ce roman et pour certains, elle est aussi particulièrement glauque… Je pense à un personnage est particulier, mais je ne vous dirai rien, même si sa triste fin, m’a énormément touchée…

Il faut savoir que la religion est, elle aussi, très présente dans ce roman. La famille Morales est très croyante. Comment continuer à croire en Dieu, alors que tant de malheurs nous entourent ? Les protagonistes auront chacun une vision très différente face à cette question. Alex est pragmatique, Briana à la foi et Julie est neutre (et capricieuse ^^). Le lecteur pourra sans problème s’identifier à l’un d’eux.

Finalement ma préférence restera pour le premier volume, même si j’ai trouvé celui-ci très réussi et particulièrement éprouvant !

Le tome 3 « Chroniques de la fin du monde : Les survivants » qui devrait réunir Miranda et Alex est prévu pour le mois de mai 2012. Je vous confirme déjà que je compte bien entendu me jeter dessus dès sa sortie ^^ Je suis d’ors et déjà impatiente de découvrir le tome final de cette trilogie extraordinaire !

Bref, vous l’aurez compris, je vous le conseille absolument !

Note : (Pratiquement un coup de coeur, Foncez !)

9 - Pratiquement un coup de coeur, Foncez !

Laisser un commentaire