Démences de Graham Masterton

Titre : Démences
Titre original : Walkers
Auteur : Graham Masterton
Édition et Parution : Milady, 2009
Nombre de pages : 448

Quatrième de couverture : Tous les pensionnaires de l’asile, de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, qu’ils s’étaient réfugiés à  l’intérieur des murs de l’asile ? Il n’y a que les fous pour croire sérieusement à l’efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s’en servir.

 

Extrait choisi :

« – Lester Franks, c’était son nom, déclara Essie. Je ne me souviens très bien de Lester. Il me chantait des chansons et me racontait des histoires. Il ne devait pas avoir plus de dix-huit ou dix-neuf ans. Toujours serviable ! Toujours prêt à faire des commissions ! Et vous savez ce qu’il à fait ? Alors qu’il gardait sa petite sœur âgée de trois ans – a l’époque, il avait quatorze ans -, il lui à tranché la tête. On l’à retrouvé en train de jouer à la balle avec la tête de sa sœur, dans la cours ; la jetant en l’air et la rattrapant. Il y avait du sang partout.
– Oh mon Dieu, Essie, tu me donnes la nausée, protesta Helena.
– Oh non… la plus part d’entre eux avait fait pis que cela. Notez bien, lorsque mes sœurs et moi étions enfants, nous prenions plaisir à raconter tous ces détails sanglants. Il y avait un homme là-bas, comment s’appelait-il ? Homan ou Hofman ou quelque chose comme ça. Sa femme était une intarissable bavarde, alors il lui à lié les poignets et les chevilles à une chaise de la la salle à manger, et lui à cloué la langue à la table. Elle est restée ainsi plusieurs jours avant qu’on la retrouve. »

Mon avis :

Un roman angoissant et haletant ! Je n’en doutais pas vu que Graham Masterton ne m’a jamais déçue jusqu’à présent ! Il s’agit d’une histoire qui vous emporte dans les ténèbres et dans l’horreur de la folie… Je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir terminé, il me fallait absolument savoir ce qui allait arriver à Jack et à son jeune fils Randy !

Dès l’ouverture de ce bouquin je me suis sentie plongée dans une ambiance noire et glauque entremêlée d’incompréhension face aux phénomènes étranges se produisant de cette sinistre maison (de fou) ! Une « magnifique » demeure de style gothique dont Jack à fait la découverte tout à fait par hasard… Séduit par ce lieu perdu au milieu des bois, Jack à des rêves de grandeur et désire l’acheter pour en faire un club de loisirs…

Loin de se douter, que cette demeure était en fait un ancien asile pour aliénés mentaux et physiques, ceux-ci ayant tous disparu sans laisser de traces… Cependant, il apprendra bien vite a ses dépens, que les murs de cette maison sont hantés. Un jour, alors devenu propriétaire, il retourna dans cette maison avec sa secrétaire Karen et son fils Randy., ce dernier disparait alors sans laisser de traces lui aussi.

S’en suivent les recherches désespérées d’un père qui ne désire qu’une seule chose, retrouver son petit garçon ! Mais il y à une chose dont Jack est persuadé, Randy se trouve quelque part dans la maison… Mais comment est-ce possible ? Comment peut-on entrer dans les murs ?
Grâce à la magie, pardi ! En particulier les rituels druidiques et quelques petits passages d’exorcismes… Mais ne vous en faites pas, Graham Masterton vous expliquera tout ça bien mieux que moi 😉

Le personnage principal, Jack, m’a d’emblée semblé sympathique. Au cours de ma lecture je l’ai accompagné tout au long de sa descente aux enfers et pendant son désarroi lors de la disparition de son fils… Je n’espérais qu’une seule chose, tout comme lui, le retrouver et que ce cauchemar cesse ! Les autres personnages croisés tout au long de sa recherche effrénée apportent chacun un plus a l’histoire… Petit coup de cœur pour Karen, dont j’ai bien apprécié le caractère ^^

Écrit d’une main de maitre, ce roman est envoûtant et bien ficelé, les moments de pure terreur se succèdent et ne laissent aucun répit à son lecteur ainsi qu’à ses personnages … Tout comme Jack, on tend l’oreille afin de déceler le moindre petit bruit pouvant provenir des murs qui nous entourent… La peur est palpable… Les descriptions sont tellement bien détaillées, qu’elles rendent les choses quasi réelles. Certains passages sont bien sanglants, vraiment effrayant et très déroutants… Une chose est claire, âmes sensibles s’abstenir !

Ce qui est sur, c’est que je ne regarderai plus jamais mes murs de la même manière !

Note : 8/10 (Bravo ! Une lecture indispensable !)

8 - Bravo ! Lecture indispensable

Laisser un commentaire