J’avais 12 ans, j’ai pris mon vélo et je suis partie à l’école… de Sabine Dardenne

Titre : J’avais 12 ans, j’ai pris mon vélo et je suis partie à l’école…
Auteur : Sabine Dardenne
Edition et parution : Pocket, 2005
Nombre de pages : 183

Quatrième de couverture : 28 mai 1996, la petite Sabine Dardenne alors âgée de 12 ans, part à  l’école. Chaque matin, elle a l’habitude d’aller à la rencontre de son amie mais, ne la voyant pas arriver, elle décide de continuer son chemin. Un moment, une camionnette s’arrête à sa hauteur et les occupants demandent leur chemin. Les hommes font semblant de ne pas comprendre et là, c’est le drame : Sabine est kidnappée. Les 2 hommes se nomment Marc Dutroux et Michel Lelièvre. Elle est conduite dans la maison de Dutroux où elle passera 80 jours avec la peur au ventre. Cet homme lui fait subir des atrocités qui ne sont souhaitées à personne : elle a d’abord été enlevée puis séquestrée et enfin violée. Elle vivait dans une cache d’environ 3m² au sous-sol de la maison. Il y fait froid, sale et elle n’a quasi rien à manger à  part des conserves avariées, du lait tourné et du pain rassis. Sabine est sauvée de ce calvaire le 15 août 1996.

 

Extrait choisi :

« Même si j’arrivais à fermer les yeux de temps en temps et à trouver une position à moitié confortable, j’avais toujours l’obsession de ne pas m’endormir profondément. « S’il fait quelque chose, tu pourras au moins essayer de te débattre. » C’était le seul honneur qu’il me restait, montrer le refus, dire non, le rejeter, jusqu’à ce qu’il menace, et que je ne puisse plus lutter. »

 

Mon avis :

Le 28 mai 1996. Sabine Dardenne, 12 ans, est enlevée par Marc Dutroux sur le chemin de l’école… 80 jours plus tard elle est retrouvée vivante… Que c’est il passé pendant ce laps de temps ? Et surtout quel calvaire à dû endurer cette jeune fille entre les mains de son tortionnaire ?!

Dans ce livre, Sabine répond à nos interrogations, avec beaucoup de subtilité et d’émotions, elle nous expose les faits tels qu’il se sont déroulés, c’est dur, terriblement dur à lire, car n’oublions pas que Sabine n’avait que 12 ans à l’époque, et qu’elle n’était encore qu’une enfant ! Alors que puis’je dire sur ce livre et quelle critique pourrais’je en faire ? Aucune ! Absolument aucune. Il s’agit d’un témoignage tellement bouleversant, d’une histoire tellement atroce qui à gâché tant de vies et brisé tant de familles par la douleur…

Vous savez, je suis moi aussi belge et j’avais à peu près le même âge qu’elle à cette époque, ça m’avait tellement choquée que l’on puisse faire subir ça à des enfants ! Tous le pays en parlait, ça passait sur toutes les chaines de télévision en boucle, j’ai assisté à travers mon petit écran à leur libération. Ce jour la, j’ai partagé leurs larmes et leurs joie de retrouver leurs parents et leur familles. Mais j’ai versé beaucoup plus de larmes encore pour toutes les autres jeunes filles pour qui c’était malheureusment trop tard et qui n’ont pas pu être sauvées à temps…

Je souhaite de tout coeur, que malgré le calvaire qu’ont subit Sabine et Laétitia, qu’elles aient enfin à présent droit à une vie heureuse et qu’elles arrivent un jour à surmonter les horreurs qu’elles ont vécu lorsqu’elles étaient enfants… Ce genre de choses ne devrait jamais arriver à des enfant !

Une enorme pensée pour Julie, Mélissa, Ann, Eefje, ainsi que toutes les autres qui n’ont pas survécu… Vous resterez toujours dans nos coeurs… La seule phrase que j’ai à dire pour terminer, c’est « PLUS JAMAIS CA ! »

Note : …/10 Désolée mais je ne préfère pas noter les histoires vraies qui relatent de telles souffrances, je ne les notent pas par respect pour ces personnes ainsi que pour leur histoire vécue… Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire