La famille Frank de Mirjam Pressler

Titre : La famille Frank
Titre original : Grasse und Kasse an alle Die Geschichte der Familie von Anne Frank
Auteur : Mirjam Pressler
Edition et parution : Perrin, 2011
Nombre de pages : 336

Quatrième de couverture : L’histoire d’Anne Frank, auteur d’un des textes les plus poignants du XXe siècle, est connue de tous. Celle de son extraordinaire famille l’est beaucoup moins. La voici enfin révélée, de la  » ruelle aux juifs  » de Francfort où naquit son arrière-grand-père au salon mondain de sa grand-mère Alice, épouse d’un banquier, avant que la famille n’essaime à Londres, Bâle et Amsterdam. Son père, homme à la vie brisée par la perte de sa femme et de ses enfants, parviendra à se reconstruire, tandis que ses neveux s’accompliront dans le monde du cinéma et de la danse… Dans ce livre événement qui a déjà bouleversé le public allemand, nous suivons pas à pas la vie, les amours, les joies et les drames d’une famille cosmopolite et cultivée, emblématique de ce  » monde d’hier  » célébré par Stefan Zweig, fondé sur l’esprit et la culture. Les Frank incarnaient l’Europe de l’intelligence qui fut balayée par le nazisme en un peu plus d’une décennie. A partir des archives familiales miraculeusement découvertes, l’écrivain Mirjam Pressier nous raconte aussi la destinée de ceux qui s’aiment à distance dans un monde secoué par la guerre.

 

Mon avis :

Bien évidemment tout le monde connait Anne Frank, cette jeune fille qui nous relate dans son journal intime avec beaucoup d’émotion, sa vie et son quotidien dans « l’annexe » lors de la seconde guerre mondiale ! Cet ouvrage que je tiens entre mes mains aujourd’hui nous permet d’en savoir un peu plus sur sa famille et ce sur plusieurs générations !

Nous apprenons au début de ce livre que les lettres, photos et autres documents contenus dans ce bouquin ont été découverts dans un ancien coffre se trouvant dans le grenier de la maison de Buddy Elias, le cousin d’Anne Frank. Certains de ces documents publiés ici sont donc en partie totalement inédits.

Les doubles premières pages du livre contiennent un arbre généalogique très complet de la famille Frank. Chose que j’ai trouvée très judicieuse car grâce à lui, on sait à quelle époque situer les membres de la famille cités lors de cette lecture. Le premier chapitre est consacré en grande partie à Alice Frank, la grand-mère paternelle d’Anne.

Tout au long de cette lecture on y apprend un peu plus sur l’enfance d’Alice, quels rapports elle entretenait avec ses parents, de quelle manière ils vivaient et surtout comment elle à rencontré Michael Frank. Plus loin, elle nous explique comment ont vécu leurs enfants (surtout Otto, le papa d’Anne) dans leur jeunesse !

Ensuite, nous enchaînons sur la vie d’Hélène Elias surnommée Leni, la tante d’Anne, puis nous terminons ce roman avec Buddy Elias, le cousin d’Anne. Nous y apprenons aussi, lorsque la guerre fut terminée comment Otto Frank, le papa d’Anne à réalisé le rêve de sa fille en publiant son journal, puis en le portant ensuite au théâtre et encore plus tard au cinéma ! Tout cela à été très dur pour ce père de relire ces pages contenant les émotions les plus sincères de sa fille tant aimée et perdue trop tôt ! Bien trop tôt !

Tous les récits ainsi que les passages de correspondances entretenues entre la famille sont très émouvants ! On y découvre que la famille Frank était très unie et solidaire et que la seule chose qui est parvenue à les séparer est « La Seconde Guerre Mondiale » ! Tandis que certains vivront cette période avec des difficultés engendrées par la situation économique en cette période de crise. Les autres, eux, vivront l’horreur absolue de la peur des déportations et des camps de concentration. On ne peut qu’être touchés par cette histoire poignante et révoltante.

J’ai trouvé cet ouvrage très intéressant, il nous apprend beaucoup de choses sur les ancêtres lointains ou proches de la famille Frank, je me suis laissée très vite emportée par cette histoire très bien écrite de la main de Mirjam Pressler. Il faut savoir que cette dernière est une auteure ayant écrit plus de trente romans pour l’enfance et la jeunesse et une traductrice (plus de 200 livre jeunesse et adultes) de talent. Elle à été plusieurs fois récompensée pour ses oeuvres.

Je conseille ce livre à toutes les personnes qui tout comme moi ont été touchés droit au coeur par « le journal d’Anne Frank ». Je le conseille à tous ceux qui souhaitent en apprendre un peu plus sur la famille de cette jeune fille extraordinaire qui est parvenue à rassembler des millions de lecteurs du monde entier face à son histoire terriblement tragique.

Note : 8/10 (Bravo ! Une Lecture indispensable !)

8 - Bravo ! Lecture indispensable

Laisser un commentaire