La route de Cormac MCCarthy

Titre : La route
Titre original : The road
Auteur : Cormac MCCarthy
Edition et parution : Points, 2009
Nombre de pages : 251

Quatrième de couverture : L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un Caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les cà´tes du Sud, la peur au ventre: des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage?

Infos : Ce roman a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par le public ce qui lui a permis de remporter le prix Pulitzer de la Fiction en 2007. Il à été adapté au cinéma par John Hillcoat d’après un scénario de Joe Penhall, en 2009. L’acteur Viggo Mortensen interprète le personnage principal, le père de famille. Charlize Theron joue quant à elle la mère de l’enfant. Cette adaptation possède des éléments tantôt très ressemblants et tantôt totalement (ou presque) différents par rapport au roman de McCarthy.

Source Wikipédia


Extrait choisi :

« Je voudrais être avec ma maman. Il ne répondit pas. Il s’assit à côté de la petite silhouette enveloppée dans les couettes et les couvertures. Au bout d’un moment, il dit : Tu veux dire que tu voudrais être mort. Oui. »

Mon avis :

Un roman très noir, tragique ! Nous y suivons le périple d’un père et son fils errant sur les routes avec pour seuls biens, un caddie contenant quelques objets amassés au fil du temps. Ce sont la leurs seules richesses, hormis l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre ! C’est bien là l’unique chose qu’ils possèdent de plus cher dans ce monde fait de cendres et de sang. Leur voeu le plus cher ? Parvenir à atteindre l’océan. Mais leur chemin sera semé d’embûches et de mauvaises rencontres ! Car la faim peut causer des actes de barbaries terribles et insoutenables !

Lors de cette lecture, ce livre ma laissé une impression très étrange, une sensation de vide qui ne ma pas quittée jusqu’au moment où je l’ai terminé. Je l’ai dans l’ensemble apprécié, mais je déplore tout de même un manque de rythme et de rebondissements qui m’a par moment agacée terriblement, ou point ou j’ai parfois eu l’envie de le fermer et de ne pas le terminer ! Mais comme je n’aime pas abandonner une lecture, je l’ai tout de même terminé bien à mon aise.

Cependant, J’ai eu aussi beaucoup de difficulté à m’habituer au style d’écriture de l’auteur, car contrairement à diverses critiques rencontrées sur le net, je ne l’ai pas trouvé limpide et facile à lire du tout. J’ai trouvé le texte par moment trop dépouillé et parfois trop long car certains passage ne veulent absolument rien dire. Les dialogues entre le père et le fils m’ont semblées trop simples et certains d’entre eux n’apportaient pas grand-chose à l’histoire à mon avis.

Maintenant, reste à savoir si ce n’est pas le traducteur qui à  un peu raté son coup ?! Ou si ce texte à été traduit tel quel de sa langue d’origine ?! Car dans ce deuxième cas, l’auteur a tellement voulu le dépouiller et se fixer sur des détails saugrenus tels que changer la roue d’un caddie qu’il est passé à côté de quelques chose de très important. Les sentiments de ses personnages ET un texte limpide que l’on prend plaisir à lire !

Parallèlement, j’ai trouvé les personnages absolument peu attachants, ils n’évoluent pas, ils sont complètement vides et dénués de sens ! On les suit de découverte de nourriture en découverte de nourriture ! Il n’y à que ça qui les fait avancer ! On ressent bien sur que le père aime son fils et qu’il donnerait sa vie pour le protéger, mais c’est tout ! Le père pose sans arrêt des questions à son gamin et lui ne sait répondre que par des monosyllabes du style « d’accord ! », avouez que c’est creux pour un roman qui à reçu le prix Pulitzer !

Bref une lecture que je ne regrette pas car j’ai pu m’en faire ma propre opinion et même ci celle-ci est plutôt négative, j’ai tout de même rencontré environ 80% de critiques très positives au sujet de ce bouquin. Je vous conseille donc de le lire afin que vous puissiez vous en faire votre propre idée ! N’hésitez pas à me laisser vos avis au sujet de ce roman 😉

Note : 4/10 (Une lecture soporifique à souhait…)

4 - Lecture soporifique à souhait...

2 commentaires à La route de Cormac MCCarthy

  • Khiad  dit:

    A mon tour de venir lire ta chronique. ^^
    Je suis effectivement comme toi : je n’ai pas accroché à cette lecture que j’ai trouvé longue et répétitive…

    • Tristhenya  dit:

      Merci ^^ Je suis contente que nous soyons du même avis 😀

Laisser un commentaire