Les Ruines de Scott Smith

Titre : Les Ruines
Titre original : The Ruins
Auteur : Scott Smith
Edition et parution : Michel Lafon, 2007
Nombre de pages : 374

Quatrième de couverture : Deux couples, fraîchement sortis de l’université, profitent de vacances exotiques sur les plages ensoleillées du Mexique. Avec d’autres touristes, ils décident de s’aventurer au coeur du Yucatà¡n à  la découverte d’un mystérieux site archéologique maya. Muni d’une simple carte griffonnée sur un bout de papier et de quelques bouteilles de tequila, le groupe, en quête d’émotions fortes, débarque dans une jungle hostile où tout le monde s’emploie à le dissuader de poursuivre sa route. « N’y allez pas », leur dit le chauffeur ; « N’y allez pas », leur répète un jeune villageois ; « N’y allez pas », leur martèle un cavalier. Et pourtant, ils progressent dans ces chemins inconnus. Au péril de leur vie !

Autre adaptation : Un film éponyme à été réalisé par Carter Smith et est sorti en salle en 2008. (Allociné)

 

Extrait choisi :

« Il se passait bien quelque chose d’étrange par ici, mais Jeff espérait que cela n’aurait guère d’importance au final, pour peu qu’on ne s’attarde pas sur la question. Il le savait, ce n’était sans doute pas le parti le plus judicieux, mais il n’avait rien de mieux à proposer pour le moment. Aussi faudrait-il s’en contenter.
– Quelqu’un a essayé de cacher l’entrée de ce sentier, dit Amy.
– On dirait bien, en effet.
– On a coupé des palmes, puis on les a plantées dans le sol pour que ça fasse naturel. Jeff ne répondit pas. Il aurait bien voulu qu’elle se taise.
– Ca représente beaucoup de travail, insista Amy.
– Oui, sans doute.
– Tu ne trouves pas ça étrange, toi ?
– Un peu.
– Ce n’est peut-être pas le sentier que nous cherchons.
– On verra bien.
– Et si cela avait quelque chose à voir avec la drogue ? Peut-être ce chemin mène-t-il à une plantation de marijuana. Les gens du village cultivent de l’herbe, le gamin est parti les avertir et ils vont débarquer avec des fusils et nous… Jeff finit par céder, il se retourna et la regarda droit dans les yeux. – Amy ! l’interrompit-il. C’est le bon chemin, d’accord ? »

Mon avis :

Je suis tombée sur ce bouquin au détour d’un rayonnage à la bibliothèque et je me suis dit « Pourquoi pas ! j’y trouverai surement plus de détails dans le livre que dans le film (ce qui est généralement le cas) ! Car il faut dire que j’avais moyennement accroché au film éponyme de Carter Smith… J’ai alors entamé cette lecture dans l’espoir qu’elle change mon opinion sur cette histoire glauque, mais beaucoup trop statique à mon goût.

Je n’en ai pas été étonnée, le démarrage du livre est lent ! On découvre le rôle de chacun. Les personnages récurrents sont deux couples Amy et Jeff, Stacy et Eric ; ainsi que deux touristes rencontrés sur leur lieu de voyage, Mathias l’Allemand et Pablo le Grec. Alors que le frère de Mathias à mystérieusement disparu, la petite troupe se lance a sa recherche et arrive en territoire inconnu : Une colline Maya envahie de ronces…

Arrivés en haut, ils s’y retrouvent piégés de force par les habitants Mayas du village voisin qui les empêchent de redescendre, mais le prédateur est-il bien ce qu’il semble être ? Rien n’est moi sûr… Autant que ce soit clair, le seul lieu que l’on aura tout au long du livre sera celui la, ce qui accentue fortement le sentiment de claustration et d’isolement que l’on ressent tout au long de cette lecture.

Le sentiment d’immersion auprès des personnages à été très intense et j’ai eu le sentiment par moment d’être coincée avec eux ! Mes pensées et mes questions les accompagnaient dans leurs tourments, cherchant en vain à fuir ce lieu étrange… Les deux personalités qui ont particulièrement retenu mon attention sont Amy et Pablo, je regrette cependant qu’on n’en sache pas un peu plus sur eux car ça aurait pû amener plus de profondeur à l’histoire.

Pourquoi Amy ? Son tempérament râleuse accomplie mais cependant assez discrète (ce qui, j’avoue, me fait un peu penser à moi, lolll ^^) et Pourquoi Pablo ? Parce qu’en plus d’être pris au piège comme les autres, il ne parle pas la même langue qu’eux et souffrira tout au long du livre, de douleurs atroces ! Honnêtement si cette histoire aurait été réelle et que je me serais retrouvée parmi eux, je l’aurais achevé ! Ce que je dis peut sembler dur, mais si vous lisez ce livre vous comprendrez ma réaction !

Dans l’ensemble, l’histoire est bien écrite, le style est un peu abrupt, mais il est rapide à lire. Le suspence monte à crescendo alors que l’étau se resserre peu à peu. Une horreur psychologique et à la fois viscérale nous submerge et nous entraine dans la lente et inexorable descente aux enfers des personnages. Car il faut bien le dire Scott Smith parvient à développer superbement la psychologie des personnages et explore leurs plus terribles peurs, sans pourtant les connaitre beaucoup (sur ce qu’ils sont, leur vie d’avant, etc.), j’ai trouvé ça un peu déstabilisant je dois dire :-s

Cette histoire n’est non pas « Un long cri d’horreur qui ne vous accorde aucun répit. » comme le dit si bien Stephen King sur la quatrième de couverture, mais je la paraphraserais plutôt en « Un long cri de désespoir et d’agonie qui ne vous accorde aucun répit ! ».

J’ai finalement eu une bonne surprise, même en ayant vu le film avant ! Car même si énormément de choses sont similaires entre les deux versions, certains détails changent, ainsi que la fin qui n’est pas du tout la même ! Je me pose tout de même encore pas mal de questions sur toute cette histoire et je regrette quand même de ne pas avoir certaines réponses…

Note : 6/10 (Une lecture divertissante !)

6 - Lecture divertissante !

Laisser un commentaire