Méchant garçon de Jack Vance

Titre : Méchant garçon
Titre original : Bad Ronald
Auteur : Jack Vance
Edition et parution : Pocket (Terreur), 1992
Nombre de pages : 253

Quatrième de couverture : Pauvre Ronald ! Une tentative de viol qui tourne mal et le voilà recherché pour meurtre. Sa mère le sermonne, mais elle comprend bien qu’il s’agit d’un accident et l’aide à se cacher de la police. Par chance, il y a dans la maison un petit réduit qui ne demande qu’à être aménagé. Le jeune meurtrier s’y installe. En principe juste pour quelques semaines, le temps que l’affaire se tasse… Mais sa mère, son seul lien avec le monde extérieur, victime d’un malaise, est emmenée à l’hôpital…

 

Extrait choisi :

« La main de Ronald, comme mue par sa volonté propre, se faufila sous sa jupe. Carol hurla de colère. Ronald lui plaqua la main sur la bouche puis regarda aux deux extrémités du chemin : personne en vue. Il grommela dans l’oreille de la jeune fille : « Est-ce que tu vas crier ? Hein ? Je ne te conseille pas ! »

Mon avis :

Ce roman trainait dans ma PAL depuis quelques années et je me demande pourquoi il y est resté si longtemps… Alors que je ne savais pas trop quoi lire (et pourtant j’ai des centaines de choses à lire…), j’ai jeté mon dévolu sur celui-ci. J’ai eu envie de le lire subitement alors que je l’avais ignoré pendant si longtemps… Allez comprendre pourquoi ^^ J’en ressors, contente de mon choix car j’ai vraiment bien aimé cette lecture !

Ronald, le personnage principal est un jeune pervers dérangé et détestable à souhait ! Mais pourtant sa vie est tellement intéressante ! Alors qu’il viole et assassine sauvagement une jeune fille, sa mère, lui aménage une cachette très astucieuse et discrète dans l’ancienne salle de bain du rez-de-chaussée afin que la police ne puisse pas le trouver et l’arrêter. Au début, Ronald a du mal à supporter l’enferment quotidien, mais ensuite il ne fait plus qu’un avec sa cachette et apprivoise l’espace petit à petit…

Alors que les jours passent inlassablement vides et creux, comme l’estomac de Ronald parce qu’il ne pense qu’à la bouffe… Sa maman adorée tombe malade et meurs brutalement sur son lieux de travail. Notre jeune homme se retrouve seul niché dans sa cachette au sein de la vaste maison. La mère étant décédée et le fils disparu. Le père de Ronald n’ayant pas d’autres héritiers décide de mettre la maison en vente. De sa cachette, le jeune homme participe grâce à un œil de bœuf dissimulé dans le mur aux visites des « futurs » acquéreurs.

Les personnalités se suivent et ne se ressemblent pas. Mais finalement, pour le plus grand plaisir de Ronald, les futurs habitants de la maison seront un couple d’une quarantaine d’années et leurs trois filles. Il n’attendait qu’une chose, leur aménagement dans la maison… La famille s’installe donc peu de temps après et vaque à ses occupations sans s’apercevoir que Ronald est caché au cœur de la maison et les observe insidieusement… Mais un jour, l’une des sœurs disparait … Et… Je n’en dirai pas plus…

Le gros point positif de ce roman est que l’auteur a parfaitement réussi à installer au fur et à mesure une ambiance très malsaine. J’ai eu le sentiment assez désagréable d’être moi aussi une voyeuse et par moment j’ai trouvé cela assez étrange. Tout au long de ma lecture je me suis dit : « Si seulement ils savaient… ». Pour mon plus grand plaisir, le suspense et la peur ont été au rendez-vous et les rebondissements fréquents.

Même si dans l’ensemble j’ai beaucoup apprécié ce roman, je regrette cependant certains petits détails incongrus. Comment est-il possible que le jeune homme puisse cuire du lard et des oignons sur son réchaud pendant que toute la petite famille est endormie, sans les réveiller à cause de l’odeur ? Moi, même endormie profondément, je ne pourrais m’empêcher de saliver un humant la merveilleuse odeur du lard et des oignons… Pas vous ?

Ensuite, comment est-il possible de vivre pendant plusieurs mois sans hygiène et sans tomber malade ? Franchement, un petit éternuement impromptu au moment le moins opportun arrive à tout le monde non ? C’est ce genre de détails qui m’ont dérangée le plus et m’ont empêchée de me plonger à fond dans cette lecture… Il n’empêche que la plume de Jack Vance est agréable.

C’est un roman efficace et envoûtant qui ne vous laissera pas de marbre ! Je vous le conseille !

Note : 7/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

7 - Excellente lecture, n'hésitez pas !

2 commentaires à Méchant garçon de Jack Vance

  • Khiad  dit:

    Un livre de plus ajouté à ma wish list…
    Ah bah bravo ! C’est de ta faute ça ! :p
    Mais en même temps, il a l’air vraiment super alors comment résister ! ? 😀

    • Tristhenya  dit:

      Hahaha 😀 Ça c’est pour tout ceux que j’ai rajouté sur ma liste a cause de toi 😛
      Celui-là, je te le conseille absolument ! Dans cette histoire, on se met vraiment dans la peau du jeune homme voyeuriste et dérangé. Elle laisse, chez le lecteur un sentiment très étrange une fois terminée.

Laisser un commentaire