Mr. Selfridge créée par Andrew Davies

Titre : Mr. Selfridge
Série créée par : Andrew Davies
Acteurs principaux : Jeremy Piven, Amanda Abbington, Tom Goodman-Hill,…
Date de début et de fin : 2013-2016 (Terminée)
Nombre de saisons et d’épisodes : 4 saisons
Nombre d’épisodes par saisons : 10 épisodes
Durée par épisode : Environ 52 minutes
Durée totale de la série : 1 jour, 10 heures, 40 minutes

Synopsis : Harry Gordon Selfridge lance en 1909 le premier grand magasin londonien, dans le but de rendre le shopping aussi excitant que le sexe. Véritable visionnaire et pionnier, il met un point d’honneur à offrir un lieu magique présentant toute une série d’articles de façon étonnante, inédite, amusante, voire excentrique.

Attention, étant donné que je traite l’intégralité de la série, ce qui suit peut contenir des spoilers !

 

Mon avis sur la série en général


Voici une série qui me tient particulièrement à cœur, pour la bonne raison que je l’ai ADORÉE ! Je l’ai suivie au moment de son lancement en langue originale sous-titrée en 2013 et je l’ai très récemment re-visionnée en intégralité, mais en version française, cette fois ! Je me souvenais à l’époque, avoir été très triste quand elle s’est achevée au bout de quatre saisons, car elle est extrêmement addictive ! Pour peu que l’on apprécie les séries historiques bien entendu 😉

Lancée en janvier 2013 sur la chaîne britannique ITV, la série a immédiatement été un joli succès avec 9,4 millions de téléspectateurs pour le pilote. En moyenne, la saison 1 a réuni 8,0 millions de fidèles. Les autres saisons ont également été très suivies avec 100.000 habitués gagnés pour la saison 2 et encore 7,3 millions de téléspectateurs hebdomadaires pour la saison 3 ! (Source Chérie25)

Grâce à une production de qualité, elle a bénéficié d’un soin exceptionnel au niveau de ses décors. Ils sont fastueux, le rendu de l’image est magnifique et est un réel plaisir pour les yeux. Tout est beau, clinquant et représente à merveille l’époque Victorienne ! Sans compter les musiques fabuleuses qui nous plongent irrémédiablement dans l’atmosphère de jadis. De plus, les dialogues sont soignés et les costumes sont éblouissants de beauté.

L’intrigue de la série tourne principalement autour de Mr. Selfridge et des employés de son grand magasin. De différentes générations, chacun avec des expériences et des idéaux différents. Leurs destins mêleront amour, drames, jalousies, histoires d’argent, tromperies et ambitions professionnelles sans faille…

De même que beaucoup de sujets intéressants et plus profonds seront abordés ici tels que, la condition féminine en société ou professionnellement, les différentes classes sociales à une époque où les barrières commencent sérieusement à se fragiliser, le racisme envers l’étranger, La première guerre mondiale qui se prépare et qui effraie toute la population…

Les acteurs incarnent leurs rôles à merveille et sont tous charismatiques à souhait ! Je me suis très rapidement attachée à certains d’entre eux ! Et j’en ai bien vite détestés d’autres aussi ! Mais je n’en dis pas plus, vous pourrez découvrir un peu plus en détail mes personnages préférés, mitigés et détestés en fin d’article 😉

Inspiré par le livre Shopping, Seduction and Mr Selfridge de Lindy Woodhead. Mais pas que ! Mr. Selfridge est surtout basé sur une histoire vraie ! Puisque le fameux grand magasin Selfridge existe encore aujourd’hui au sein de la capitale Londonienne !

 

Le détail des saisons

 

mr-selfridge-saison-1-groupe

L’excellent pilote de la saison 1 plante le décor. Nous sommes en 1909 et Mr. Selfridge, homme d’affaire américain extrêmement ambitieux, fait bâtir et inaugure son premier grand magasin sur Oxford Street a Londres. Nous découvrons par la même occasion, et sur un même pied d’égalité, les autres personnages qui feront partie de cette aventure et qui sont pour la plupart des employés du magasin.

Cette saison est principalement teintée de joie et nous assistons au fil des épisodes aux réceptions somptueuses organisées dans le magasin car Harry Selfridge aime l’évènementiel et sait jouer de son image en invitant des guest-stars prodigieuses de l’époque telles que la danseuse Anna Pavlova, l’aviateur Louis Blériot, l’écrivain Sir Arthur Conan Doyle ou encore l’explorateur Ernest Shackleton ! L’effervescence et l’excitation se font sentir tout au long et on en prend plein les yeux du premier au dixième épisode !

 

separateur-9

 

mr-selfridge-saison-2-groupe-2

 

Début 1914, la saison 2 débute alors que Selfridge’s célèbre son cinquième anniversaire. Elle aborde un aspect plus sombre et plus sérieux, car la première guerre mondiale approche à grand pas et tout le monde est inquiet pour l’avenir du pays et des hommes qui devront aller combattre. Chose qui finira malheureusement par arriver. Pour combler, les places, désormais vacantes des hommes parti au front, les femmes devront prendre leur place.

Harry Selfridge, est préoccupé par son mariage qui bat de l’aile. Parallèlement à ça, il fait la connaissance de la nouvelle amie de sa femme Delphine Day, trop gentille que pour être totalement honnête. Il rencontre également pour la première fois celui qui deviendra son plus grand ennemi dans la série : Lord Loxley !

J’ai particulièrement apprécié l’épisode 2×04 « Amour et Chocolat » car la Belgique y est mise à l’honneur chez Selfridge 😉

 

separateur-9

 

mr-selfridge-saison-3-groupe-1

 

La Saison 3 se situe à l’après-guerre. Les hommes reviennent du front, pas tous malheureusement. Ceux qui reviendront se retrouveront pour la plupart traumatisés, sans le sous, voire mutilés. La violence est dans les rues et certains employés du magasin en feront malheureusement les frais… Aussi, Mr. Selfridge devra faire face à un deuil des plus difficiles… Ce qui n’empêchera pas la famille de se tourner vers l’avenir grâce au mariage de sa fille ainée Rosalie avec le fils d’une princesse Russe : Serge De Bolotoff.

L’accent est ici porté sur les changements qui ont eu lieu au cours de cette période. Car dans une société transformée par la guerre, le retour à une vie normale est loin d’être évidente. L’image du magasin sera quelque peu entachée à cause d’accusations malveillantes portées à l’encontre de Selfridge alors que celui-ci est en plein lancement d’un nouveau projet de construction d’un lotissement de maisons, visant à reloger tous les hommes partis au front, et revenus démunis de tout. Nancy Webb, l’instigatrice de ce projet s’avèrera loin d’être ce qu’elle prétend, au grand dam d’Harry…

 

separateur-9

 

mr-selfridge-saison-4-1

 

Neuf ans se sont écoulés depuis la précédente saison, Pour cette saison 4, nous sommes en 1928. Harry Selfridge profite un peu trop de sa fortune et joue beaucoup aux jeux d’argent… Plus faible émotionnellement suite à un accident, il doit faire face à une nouvelle très douloureuse, qui le plongera un peu plus profondément dans ce vice du jeu et des femmes. Ce qui aura des répercussions négatives son business. Ses mauvaises fréquentations : les sœurs Dolly le mèneront chaque jour un peu plus à sa perte.

C’est à grand regret, qu’Harry devra finalement céder son bébé, son magasin, a la future génération et c’est de cette manière que se termine cette histoire, lors de cette ultime saison de cette série ! Les portes du magasin Selfridge se ferment doucement (pas dans la vraie vie, cependant vous l’aurez compris, puisque le magasin perdure encore aujourd’hui !).

 

Mes personnage favoris

 

Mr. Harry Selfridge – Interprété par Jeremy Piven

Il est un homme ambitieux, intelligent et mégalomane. Très charismatique et enjoué, c’est un opportuniste qui n’hésite pas à se mettre en avant dès que l’occasion se présente, il fonctionne principalement aux coups de cœur (pour des idées ou des personnes) et n’hésite jamais à reconnaitre ses erreurs. C’est un personnage extrêmement complexe à comprendre, parfois même auto-destructeur. Il est simplement un humain avec ses qualités et ses défauts. Mais quand je dis défauts, comprenons plutôt ses addictions car il apprécie beaucoup la compagnie des jolies danseuses (au détriment de son mariage) et les jeux d’argent.

Malgré ces aspects plus sombres de sa personnalité, je l’ai trouvé particulièrement attachant et attendrissant ! En même temps n’oublions pas que cet homme a créé un grand magasin comme jamais vu pour l’époque et qu’il n’hésitera pas à révolutionner les habitudes de consommations des clients ! Il sera l’un des premier a vendre des produits cosmétiques par exemple, ou encore plus tard, des appareils électroménagers. Il sera l’instigateur des premières promotions lors de soldes à grande échelle. Il révolutionnera le shopping, tout simplement !

Sa phrase culte : « Le client est roi ! »

 

Lady Mae Loxley (Rennard)- Interprétée par Katherine Kelly

Ma personnalité féminine préférée dans cette série ! Lady Mae est une femme forte, charismatique, très mystérieuse et sensuelle. Ancienne danseuse, elle a épousé un homme opulent, mais détestable du nom de Loxley afin de jouir de sa nom et de sa fortune. Elle ne s’en cache pas et n’hésite pas a avoir des amants. Quand monsieur est a la compagne, madame est à la ville, et vice-versa.

Ce ne sera que lors du retour de son mari, que nous pourrons découvrir une autre face de Mae, celle de la crainte et de la sensibilité. Jusque-là, plutôt froide et fière, mais pourtant bienveillante dans le fond. Avant-gardiste tant en affaires qu’en politique, elle est une partisane active du mouvement des droits des femmes.

Elle soutiendra rapidement Harry, car elle ne voit pas en Selfridges, qu’une entreprise commerciale, mais elle la voit plutôt comme une plate-forme du changement social. Son amitié envers Harry, ne fera que croitre au fil de saisons. Je regrette amèrement sa totale absence dans la saison 3, mais j’ai été très contente de la retrouver dans la dernière saison !

 

 

Miss Kitty Hawkins – Interprétée par Amy Beth Hayes

Jolie rousse flamboyante, Kitty est une jeune femme adorable et séduisante. Mais attention, son visage d’ange, peut cacher un côté un peu garce, parfois ^^ C’est une femme de caractère, qui sait ce qu’elle veut ! Très ambitieuse, elle ne souhaite qu’une seule chose, gravir rapidement les échelons pour devenir chef du nouveau département de beauté ! Et ayant un potentiel certain, elle finira par obtenir ce fameux statut tant espéré !

Sous une apparence pétillante et frivole, elle Kitty est en réalité vive et débrouillarde et elle sait parfaitement utiliser ses atouts pour se mettre en valeur. Elle est douce, mais ne manque pas de caractère, qui s’affirmera et gagnera en maturité tout au long de la série !

 

Miss Josie Mardle – Interprétée par Amanda Abbington

Elle dirige son département avec discipline en tant que chef de la section des accessoires de Selfridges. Miss Josie Mardle est discrète et d’une beauté simple. Personnage empli de justice, d’assurance et qui plus est, très professionnelle, s’est forgé au fil du temps une impressionnante carrière dans le commerce au détail. Pour cela, elle renoncera à la maternité, chose qu’elle finira par regretter avec le temps.

Elle mène avec Mr. Grove, en début de série une histoire d’amour secrète pendant cinq ans. Alors que finalement, cet homme lui aura volé sa jeunesse avec des vaines promesses et brisé son cœur. Cependant, contrairement à lui, elle n’éprouvera presque aucun regret. Elle lui a offert son cœur qui celui-ci l’a refusé, mais elle tient a sa dignitéLorsque son frère décède, elle hérite d’une maison et d’une belle somme s’argent, son style de vie (et vestimentaire) change quelque peu. Elle se libère de ses démons passés et entretient une relation avec un jeune immigré de guerre Belge qui mourra, plus tard au front..

Elle finira, en fin de série, par retrouver son seul et unique amour, Roger Grove, après le décès de la seconde femme de ce dernier, il finiront même par se marier. Malheureusement l’avenir étant obscur parfois, elle l’accompagnera jusqu’au bout de sa maladie, en femme aimante et dévouée.

 

Mr. Crabb – Interprété par Ron Cook

Petit homme tout guindé, d’un certain âge interprété par l’excellent … Mr. Crabbs est le le chef comptable de la société Selfridges et fidèle au poste du début à la fin. Il sauvera les fesses de Mr. Selfidge plusieurs fois, lors des déboires (femmes, jeux) de ce dernier. Extrêmement traditionnaliste et conservateur, ne lui parlez pas de maquillage, de corsets ou d’autres choses féminines, au risque de le voir devenir blanc comme un linge, ou rouge jusqu’aux oreilles, prendre la fuite en bafouillant 😀

Mr. Crabbs est marié à Mrs. Crabbs, que nous croiserons de temps en temps dans la série. Ils n’ont pas d’enfants (on se demande pourquoi ^^). Il est aussi le fidèle ami de ses collègues Mrs. Mardle et Mr. Grove, à qui il apportera toujours son aide, dans les moments les plus difficiles.

 

Mr. Victor Colleano – Interprété par Trystan Gravelle

Il débute comme serveur a la Palmeraie de chez Selfridges.Plein d’assurance, ambitieux et effronté, il rêve d’ouvrir son propre restaurant un jour et n’hésite pas à utiliser son charme naturel à cette fin. Terriblement attiré par Agnès Towler, en qui il voit une future épouse probable.Seulement les ambitions de cette dernière finiront par mettre un frein à cette affection réciproque.

Professionellement, il gravit les échelons et en cinq ans, il devient le gérant du restaurant de Selfridges. Il finira par devenir propriétaire de son propre club. Totalement indépendant et toujours prêt a prendre des risques, Victor Colleano est quelqu’un d’entier et fonce les yeux fermés… A ses riques et périls ?

 mr-selfridge-victor-colleano-trystan-gravelle

 

Miss Violette Selfridge

Indomptable deuxième fille de Harry Selfridge. Dégourdie et indépendante en plus d’être très jolie ! Violette Selfridge, n’a pas froid aux yeux. Féministe, elle ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Mais son coeur sera sa faiblesse.

Je regrette que son personnage n’ait pas été plus approfondi, car elle avait du potentiel !

 

Mes personnages mitigés

 

Miss Agnès Towler et Henri Leclair – Interprétés par Aisling Loftus et Grégory Fitoussi

Même si au début, leurs personnages respectifs me plaisaient assez bien, très rapidement ils en sont venus tous les deux a sérieusement me taper sur le système. Ils sont tous deux beaucoup trop hésitants, tout le temps, pour tout ! Pourtant ils sont talentueux au possible. Henri est le décorateur des vitrines de Selfridges et Agnès, tout d’abord engagée comme vendeuse, marchera dans les traces de ce dernier en devenant, elle même, chef des vitrines. Le triangle amoureux composé de Agnès, Henri et Victor Colléano, finira par devenir lâssant, et il était temps qu’elle choisisse son préféré !

Agnès et Henri quittent la série, au milieu de la saison 3, pour se rendre a la campagne afin que ce dernier puisse se reposer et tenter d’oublier les horreurs du front qui le hantent depuis son retour ! Agnès fera l’ultime sacrifice de sa carrière pour être auprès de lui.

 

Mr. Roger Grove – Interprété par Tom Goodman-Hill

Grand rouquin barbu, chef du personnel au sein de Selfridges. Je ne peux pas vraiment dire qu’il soit mon personnage préféré dans la série, mais je ne pouvais pas ne pas vous en parler non plus. C’est un personnage que j’ai trouvé trop froid et trop distant que pour pouvoir vraiment m’y attacher. Certaines de ses actions/décisions, m’ont laissée perplexe au point de le trouver carrément détestable, parfois. Mais même si il lui faut du temps, il finit généralement par reconnaitre ses erreurs et s’excuser.

Je n’ai pas aimé sa manière d’agir avec Josie Mardle. Après avoir brusquement rompu avec elle, alors qu’ils entretenaient une liaison cachée depuis longtemps. Il décide subitement d’épouser une jeune vendeuse du magasin, Doris, en qui il voit une mère pour sa future descendance, chose qu’ils accompliront à merveille puisqu’ils se retrouveront parents de six enfants !

Lorsque Doris décèdera subitement, Roger se retrouvera au centre d’un dilemme terriblement difficile. Il devra alors faire une introspection totale en lui-même afin de découvrir quelque chose qu’il ne croyait pas avoir : la force de pardonner. Il finira par retrouver le sourire auprès de Josie Mardle son amie de toujours.

 

Mes personnages détestés

 

Lord Loxley – Interprété par Aidan McArdle

Le mari de Lady May, un homme détestable, snob et prétentieux à souhait. Nous le découvrons lors de la deuxième saison. Il revient en ville, suite a des difficultés financières, qui le forcent à revenir occuper son siège à la Chambre des lords dans l’espoir de tirer avantage de sa position. Lord Loxley est antipathique, thyrannique et violent avec sa femme.

De nature impitoyable et fourbe, il cherchera à réduire à néant l’indépendance dont jouit Lady Mae en son absence et dénigrera Harry Selfridge qu’il considère comme un valgaire Yankee et souhaitera avidement, plus tard, la chute de ce dernier, lorsqu’il perdra sa femme ainsi que sa réputation.

 

Thackeray – Interprétée par Cal Macaninch

Nouveau chef de la mode de Selfridges, formé par le grand designer parisien Poiret, et ayant abandonné Harrods pour ce nouveau poste. Il arrive au magasin plein de la fierté et d’une assurance sans limite. Le jour ou M. Thackeray sent son territoire et son autorité menacés en la personne de Henri Leclair, il fera une erreur qui lui coutera sa place.

C’est un personnage imbu de sa personne et extrèmement anthipathique, je l’ai détesté dès sa première scène ! C’est un petit fouineur qui adore se mèler des affaires des autres et qui en plus manque totalement de courtoisie envers les client(e)s du magasin

 

Voila cette très longue chronique est enfin terminée ! Je pense avoir dit tout ce que j’avais à dire ^^ Vous l’aurez compris, je vous conseille absolument cette série !

Note : 10/10 (Lecture coup de coeur, un must !)

10 - Lecture coup de coeur, un must !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 commentaires à Mr. Selfridge créée par Andrew Davies

  • yuko  dit:

    Quel article complet ! Bravo ^^
    Je ne connais pas cette série mais tu me donnes bien envie de regarder ça de plus près !!

    • Tristhenya  dit:

      Merci beaucoup ! Ton commentaire est le premier retour que j’ai sur cette première chronique de série que je publie sur le blog ^^ Elle a été très lonnngue à rédiger et à mettre en page… Donc ce commentaire me fait super plaisir !!! 😀 Je suis contente d’avoir titillé ta curiosité à son sujet et franchement, je te la conseille 😉
      A bientôt !

  • Isabelle  dit:

    Chouette article.
    Je suis tout à fait d’accord. J’ai aussi adoré la série. Dommage qu il n’y ait que 4saisons. J’etais également triste au dernier épisode car on s’attache aux personnages que l’on ne verra plus. . Sniff sniff.
    Bonne série qui mêle faste, amour,joie, luxe, avec ce qui est moins gai comme les allusiond à la guerre, les différences sociales,raciales,et l’histoire.
    Ils me manquent…

    • Tristhenya  dit:

      Merci pour ton passage ici soeurette 😉 C’est clair que quatre saison, c’est beaucoup trop peu 🙁 Ils me manquent trop aussi !

Laisser un commentaire