No Life d’Al Coriana

Titre : No Life
Auteur : Al Coriana
Edition et parution : XO Edition, 2010
Nombre de pages : 286

Quatrième de couverture : Une sorte de Matrix littéraire, décalé, haletant et subtil ! Les « No life », « sans vie », sont ceux qui consacrent tout leur temps à Internet au lieu de vivre leur vraie vie. Un de ces No Life décide un jour de tout changer dans son quotidien, parce qu’il a une intuition, celle que le monde tel qu’il le voit repose sur un mensonge. Que nous ne sommes que des marionnettes. Mais il est très dangereux d’avoir un éclair de lucidité, quand on s’en prend à ceux qui tirent les ficelles…

Info : Ce roman a été édité grâce au soutien des internautes du site My Major Company Books.
Premier site d’édition participative qui a pour ambition de découvrir chaque année de nouveaux auteurs.

 

Extraits choisis :

« Changer de vie! Mais comment on fait?
Comme pour arrêter de fumer, le plus dur, c’est le début. Après, on se souvient plus comment c’était avant.
Moi, je ne veux pas déplacer la souffrance, moi, je veux la résoudre et l’étouffer dans l’œuf. Parce que je souffre. La souffrance est la seule clé du changement. Celui qui ne souffre pas ne changera jamais. »

« On ne sait pas pourquoi, mais, dans la vie, il y a des gens dont l’opinion compte bien plus que toutes les autres. »


Mon avis :

J’ai lu ce roman car son histoire collait parfaitement au thème de mon Travail de fin d’études « Les nouveaux médias : Progrès – Dangers » que j’ai du rédiger à la fin de mes études de bibliothécaire. Je l’ai tout d’abord retenu car il est l’un des premiers ouvrage à avoir été publié grâce au mécénat d’internautes qui en suivaient le développement sur le site de My Major Company Books.

De plus, l’auteur affirme avoir puisé ses idées dans la vie de certains de ses élèves qu’il qualifiait de « no life » et dans l’information diffusée par Yahoo, Google et Wikipédia. Comme Al Coriana le souligne, sa fiction « collait » parfaitement à de nombreuses informations collectées ; il en à même reproduit bon nombre en tête de chapitre puisque ces éléments étaient véridiques.

C’est un roman très agréable à lire ; très visuel il se développe en différentes scènes entrecoupées de flash-back. Le style est rapide, léger, moderne, parfaitement compréhensible pour les jeunes et autres habitués ou non au nouveau langage technologique. L’auteur à en plus un humour très communicatif qui ma donné le sourire plus d’une fois !

Même si c’est une fiction basée sur une dérive de la société actuelle, ce roman pose avant tout le problème de la solitude et du retranchement sur soi. Il nous oblige en outre à nous poser la question du libre arbitre et de l’esprit critique dans un monde où les medias « pré digèrent » l’information ; pour ne pas dire altèrent ou déforment carrément les informations… Soi-disant pour notre confort et sous couvert de véracité.

Il me semble que c’est dangereux de laisser un tel pouvoir à des sociétés privées qui ont plus un but plus mercantile qu’informatif ou pédagogique sur la toile. Renfermés et solitaires les « no life » s’éloignent de la réalité pour s’échapper dans une vie virtuelle. Ils peuvent « oublier » de se laver, se nourrir ou dormir. Lorsqu’ils sont face à leur écran, leurs oublis, leur négligence, ou leur insouciance, comme l’ignorance de leurs parents face à ce phénomène mettent parfois leur vie en danger. Plus grave, certains adolescents ont même mis en scène leur suicide, morbidement suivi et encouragé par nombre d’internautes en direct !

L’auteur dénonce les dérives liées à la toile, mais il lève aussi le lièvre des écoutes téléphoniques, vidéophoniques et tous les systèmes de surveillance en général. Ici la fiction rejoint la réalité puisqu’il est communément admis qu’après l’attentat du 11 septembre des systèmes espions américains identifient des mots clés susceptibles de démasquer d’éventuels terroristes… Je peux comprendre la nécessité de se protéger contre d’éventuelles attaques, mais je m’insurge face à ce genre d’atteintes à la vie privée.

Au final, un très bon premier roman de cet auteur que je vous conseillerais de lire au moins une fois dans votre vie !

Note : 7/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

7 - Excellente lecture, n'hésitez pas !

Laisser un commentaire