Couple Articles taggés

Zombie business, tome 2 de Jesse Petersen

Titre : Zombie business
Titre original : Living with the Dead, book 1 : Flip this Zombies
Auteur : Jesse Petersen
Édition et Parution : Milady, 2011
Nombre de pages : 281

Quatrième de couverture : Tout ne va pas si mal pour Sarah et David.Leur mariage se porte mieux que jamais, ils ont même monté leur petite entreprise d’extermination. Le marché est florissant : plein de zombies et donc plein de clients désireux de s’en débarrasser ! Sauf que… le cours du zombie s’affole quand certains s’avèrent plus difficiles à zigouiller. Une mutation ? Ce serait le début de la crise pour Sarah et David. Les zombies, ça oblige à se creuser la tête !
Lire plus

Libido Blues : L’un dans l’autre on s’en sort ! de Marc Chalvin

Titre : Libido Blues : L'un dans l'autre on s'en sort !
Auteur : Marc Chalvin
Édition et Parution : La Musardine, 2012
Nombre de pages : 48

Résumé : Réservé à un public averti. A travers des situations quotidiennes tour à tour cocasses, embarrassantes ou émouvantes, Marc Chalvin croque en une quarantaine de gags la vie d’humains en prise avec leur libido. Tout le monde se reconnaîtra dans ces saynètes humoristiques, gentiment érotiques et jamais méchantes, dans la droite lignée des Péchés mignons d’Arthur de Pins ou de l’Happy sex de Zep.
Lire plus

Zombie Thérapie, tome 1 de Jesse Petersen

Titre : Zombie business
Titre original : Living with the Dead, book 2: Flip this Zombies
Auteur : Jesse Petersen
Édition et Parution : Milady, 2011
Nombre de pages : 254

Quatrième de couverture : Tout ne va pas si mal pour Sarah et David.Leur mariage se porte mieux que jamais, ils ont même monté leur petite entreprise d’extermination. Le marché est florissant : plein de zombies et donc plein de clients désireux de s’en débarrasser ! Sauf que… le cours du zombie s’affole quand certains s’avèrent plus difficiles à zigouiller. Une mutation ? Ce serait le début de la crise pour Sarah et David.

Les zombies, ça oblige à se creuser la tête !
Lire plus

Un horizon de cendres de Jean-Pierre Andrevon

Titre : Un horizon de cendres
Auteur : Jean-Pierre Andrevon
Edition et parution : Pocket (Science-Fiction), 2008
Nombre de pages : 242

Quatrième de couverture : Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe. Jusqu’au moment où vous réalisez qu’il est décédé depuis des semaines… Troisième jour : La télé enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts reviennent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants… Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, une chose qui, un jour, fut sa mère… Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous avez réduit en cendres l’ignominie qu’elle appelait « maman ». Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant… Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu’une question : mon monde n’est-il pas désormais le leur ?

 

Extrait choisi :

« A l’horizon de cette foule, il n’y avait pas un char visible, pas un seul véhicule militaire. Et pas le moindre hélico dans le ciel brûlant de midi. J’ai murmuré :
– Mais où ils sont ?
– Qui ça? a craché Max
– L’armée. Avant-hier encore…
Ça l’a fait rire. Une de ses incisives était ébréchée, de tout près la peau de son visage se révélait tachetée de vilaines traces rougeâtres, de l’eczéma, ou alors un prurit dû à une hygiène sommaire. Et moi, depuis combien de temps ne m’étais-je pas lavé? Par contagion, je me suis gratté la joue.
– L’armée, c’est nous. C’est toi, c’est moi. Qu’est-ce que tu crois? Que nos braves soldats de métier vont encore risquer un poil de cul pour notre gueule? Les derniers se sont tirés, mon pote.
– Mais où ?
– Est-ce que je sais ? Protéger les endroits stratégiques, je suppose. Les centrales nucléaires, les aéroports, le bunker où se planquent nos élu, s’il en reste. Et à supposer qu’ils n’aient pas eu le cerveau bouffé. Remarque, la différence que ça ferai… Et puis, tu veux que je te dise? Je m’en bats les nuts. On arrivera bien à se démerder tout seuls. Ce ne sont que des morts, après tout !
J’ai eu l’intuition que, dans d’autres circonstances, il aurait pu dire :
– Ce ne sont que des bougnoules, après tout…
Mon mauvais esprit, sans doute. »

Mon avis :

Pour une fois qu’un bouquin relate une invasion zombies dans un pays voisin du mien (la France), je ne pouvais que lire son histoire ! S’en suit après cette lecture un avis quelque peu mitigé… Dans la même veine que « Je suis une légende » nous suivons ici les aventures de Kemper tentant de survivre face à ce fléau.

Ce livre est divisé en deux parties distinctes : la première bourrée d’humour noir nous met dans l’ambiance et nous dépeint l’apparition de milliers de morts revenus à la vie dans les campagnes Française, la deuxième, plus noire et gore nous plonge dans le quotidien de survie du personnage principal.

J’ai eu beaucoup de mal à m’accrocher aux personnages, Kemper ma semblé mou, sans émotions et pas très convainquant quoique ça s’améliorait un peu vers la fin du livre. Sa femme et sa fille, m’ont donnés une impression très bizarre quad à elles, le nez toujours collé a la télé comme hypnotisées et sans émotions elles aussi…

La personnalité qui m’a le plus intéressée fut Fatoumata que j’ai trouvée intéressante et que j’aurais bien aimé découvrir un peu plus… La chose la plus grotesque est le fait que les morts vivants quoi qu’on leurs fassent ne peuvent pas mourir (oui bon je sais qu’ils sont déjà morts à la base, mais vous voyez ce que je veux dire ^^). Si on les découpe en petits morceau (par exemple) et que l’on éparpille ces morceaux un peu partout, ça prendra le temps que ça prendra (pas longtemps) et ils se « recolleront » d’eux même…

Le seul moyen pour que ce processus prenne plus de temps c’est de les bruler dans des buchers… L’auteur y fait d’ailleurs une allusion très déplacée et « compare » les morts vivants aux Juifs qui mouraient par centaine dans des buchers ou fours crématoire lors de la deuxième guerre mondiale !

Sinon, le style d’écriture est fluide, cette histoire se lit rapidement, mais je regrette certains passages un peu trop longs et le nombre de clichés qui y figurent… Il y à malgré cela de l’action et du suspense. La fin quand à elle m’a bien plu, quoi qu’un peu prévisible tout de même… Au final une lecture assez moyenne, mais sans être décevante non plus.

Note : 6/10 (Une lecture divertissante !)

6 - Lecture divertissante !

Lire plus

Darling : La recette de l’amour de Yuki Yoshihara

Titre : Darling : La recette de l'amour
Titre original : Darling wa Nanamono ni Tsuki
Auteur : Yuki Yoshihara
Édition et Parution : Panini Comics, 2006-2007
État de la série : 8/8 (Terminée)
Nombre de pages : environ 200 par tome

Résumé : Setsuko, élevée par un père travesti propriétaire d'un bar gay, est devenue frigide. Incapable de ressentir le moindre plaisir, elle se fait plaquer par tous ses petits amis. Alors qu'elle désespère de jamais trouver le bonheur, elle rencontre Kyôsuke, un jeune et beau médecin...
Lire plus

Ai Suru Hito : Cours de séduction en 20 leçons de Yuki Yoshihara

Titre : Cours de séduction en 20 leçons
Titre original : Ai Suru Hito
Auteur : Yuki Yoshihara
Édition et Parution : Marvel Panini France, 2005
État de la série : Etat de la série : 4/4 (terminée)
Nombre de pages : Environ 200 pages par tome

Résumé : Mille fois déjà , Sakiko a fait une déclaration d'amour au professeur Chifuyu et mille fois, celui-ci l'a envoyée promener ! Mais loin de se laisser abattre, elle continue de foncer tête baissée. Jusqu'au soir fatidique où sa mère s'enfuit pour échapper à ses créanciers, la laissant seule et à la rue !! Prête à tout pour continuer à payer ses frais de scolarité, et ce afin de pouvoir un jour vivre le grand amour avec le beau Chituyu, Sakiko décide de vendre son corps... Jusqu'où une femme peut-elle aller pour celui qu'elle aime ? Une comédie sexy et pleine d'humour !
Lire plus