Témoigner : Paroles de la Shoah de Joshua Greene & Shiva Kumar

Titre : Témoigner : Paroles de la Shoah
Titre original : Witness, voices from the Holocaust
Auteur : Joshua Greene & Shiva Kumar
Edition et parution : Flammarion, 2000
Nombre de pages : 295

Quatrième de couverture : Ces témoignages viennent du ventre. Tantôt touchants, tantôt effarants, ils donnent corps à une mémoire, à une histoire que le temps a parfois vidée de son contenu réel. Dans une brume pourtant macabre, ce sont bel et bien des histoires d’hommes que nous conte cet ouvrage. Comme un acte de résistance contre une machine qui voulut fondre l’idée même d’individu en une masse informe et désincarnée. Et si ce recueil n’est pas toute la Shoah, il à le mérite de souligner combien celle-ci fut fondatrice du devenir de tous ses survivants. 27 témoignages sont ici compilés dans un récit à plusieurs voix qui redéfinit, sans jugement de valeur objectif, la complexité de ce que fut l’holocauste. Où l’on découvre que la survie des déportés peut s’avérer pire que la détention elle-même.

L’ouvrage percute par la force des détails captés pendant leur déportation par les témoins, par celle des images qui s’impriment à vie dans une mémoire. La langue y est simple, dure, implacable. Comme celle de Bessie, 19 ans, qui, lors d’une rafle, se vit arracher des bras par un officier SS l’enfant qu’elle venait de mettre au monde… J-S Félix

 

Mon avis :

Ce livre est tiré du film éponyme, ce dernier contient plusieurs heures de témoignages vidéo provenant du « Fortunoff Video Archive for Holocaust Testimonies » de l’Université de Yale, l’une des plus ancienne collection d’archives sur ce sujet dans le monde. Ils ont recueilli pendant presque vingt ans des milliers d’heures de témoignages à travers une douzaine de pays. Il est d’ailleurs possible de trouver les témoignages vidéo sur internet.

Ce recueil est en fait le condensé d’une infime partie de ces témoignages sur la deuxième guerre mondiale. Les auteurs nous expliquent d’ailleurs très bien dans leur introduction à quel point ce ne fut pas une tâche difficile pour eux étant donné le nombre incroyable de témoignages existants. Ils ont finalement retenu vingt-sept témoignages sur les cent témoins qu’ils avaient retenus initialement.

Ce livre est divisé en plusieurs chapitres regroupant les témoignages par sujet : Les ghettos, la déportation et l’arrivée, les camps, etc.
Le tout a été rédigé avec une extrême justesse par les auteurs, de même que les témoignages ont été retranscrits sans aucune modification par rapport aux originaux. De plus, des photos d’époque ainsi que des images de documents sont éparpillées un peu partout dans le livre ce qui apporte un gros plus à cet ouvrage.

Il faut tout de même que je précise que j’ai eu quelques difficultés à lire ce livre car les témoignages d’une même personne sont disséminés un peu partout dans le livre. Il n’est donc pas évident de de souvenir qui est qui et qui a fait quoi ! La difficulté est encore plus grande quand les prénoms sont les mêmes et qu’il n’y a que l’initiale du nom qui change ! J’étais un peu paumée lors de ma lecture et par moment ça m’a vraiment dérangée.

Il n’empêche que ce recueil est particulièrement émouvant et que chacune des histoires personnelles racontées par les témoins sont poignantes et très dures à  lire. Je vous le conseille absolument !

 

Note : Désolée mais je ne préfère pas noter les histoires vraies qui relatent de telles souffrances, je ne les notent pas par respect pour ces personnes ainsi que pour leur histoire vécue… Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire