Titanic 2.1, tome 2 : Cannibal City de Colin Bateman

Titre : Titanic 2.1, tome 2 : Cannibal City
Titre original : Titanic 2020 : Cannibal City
Auteur : Colin Bateman
Edition et parution : Casterman, 2012
Nombre de pages : 288

Quatrième de couverture : 2020. Une terrifiante épidémie à décimé l’humanité et les rares survivants évoluent dans un monde où règne la peur. Miraculeusement épargnés par la maladie, Jimmy la Chance et son amie Claire voguent à bord du Titanic II, un gigantesque navire de croisière. Leur errance les mène de villes dévastées en campements de fortune. Ce qui les attend à New-York dépasse pourtant de très loin les horreurs qui ont parsemé leur route…

 

Extrait choisi :

« Afin de gagner du temps précieux, mettons les choses au pount dès le début :
1. Le monde tel que nous, vous et moi, le connaissons. n’est plus. Balayé par un virus. Fichus scientifiques !
2. Mais il y a des survivants. Il y a TOUJOURS des survivants. Qu’il vaut mieux garder à l’oeil.
3. Jimmy et Claire ont eu la chance d’être sur le Titanic lorsque l’épidémie s’est abattue sur le monde. Il est pourtant très rare de trouver « chance » et « Titanic » dans la même phrase.
4. Vous pourriez penser qu’ils sont au plus mal. En fait, ils s’amusent comme des petits fous.
5. Le nouveau Titanic est fabuleux : bien sûr que tout le monde voudrait s’en emparer ! »

Mon avis :

Une suite que j’attendais avec impatience et qui s’avère finalement être une grosse déception ! Pour commencer, une énorme erreur située au début du roman m’a stupéfiée ! Il y est stipulé que le Titanic a disparu en mer en 1907… Alors que le tragique naufrage a eu lieu en 1912 ! Je ne comprends pas comment une telle erreur a pu passer inaperçue et je dois dire que je trouve ça un peu honteux…

Enfin, passons au principal, le premier chapitre de ce roman laissait présager un bon moment lecture. L’énigme y a été mise en place d’une manière subtile, rythmée et prenante pour finalement retomber comme un soufflet dès le deuxième chapitre… L’histoire est lente et aurait pu être plus recherchée… Pourtant, la plume de l’auteur est toujours aussi fluide et agréable ! Mais, vous l’aurez compris, cette suite manque cruellement de rythme… De plus, la fin m’a semblé évidente et peu aboutie.

Le plaisir d’y retrouver les personnages du tome précédent a été bâclé par le fait qu’ils ont perdu la maturité acquise tout au long du tome 1… Nous retrouvons donc ici, des enfants qui se chamaillent, qui se perdent et qui essaient de se retrouver tout au long de l’aventure. Leur route est bien entendu semée d’embûches, mais celles-ci n’ont malheureusement pas fait battre mon cœur. Alors, comme vous l’aurez compris, je n’ai pas retrouvé, ici, l’émotion du premier tome et je trouve ça vraiment dommage…

Le seul bon moment que j’ai passé lors de cette lecture a été l’apparition de Ronny dans le premier chapitre. J’ai trouvé que cette jeune fille avait un caractère intéressant et j’ai bien aimé suivre son parcours qui a malheureusement été interrompu, du chapitre 2 jusqu’au chapitre 17 dans lequel elle réapparait soudainement complètement traumatisée… Malgré son aventure « coupée », j’ai aimé suivre son évolution au fil des pages où elle apparaissait.

Un conseil, si vous entamez cette série, ne lisez que le premier tome. Il se suffit amplement à lui-même et ne vous décevra pas 😉 Mais libre à vous aussi de ne pas suivre mon conseil et de lire celui-ci quand même afin de vous faire votre propre opinion ^^

Note : 5/10 (Avis mitigé, ce livre a du bon et du moins bon, à vous de voir…)

5 - Avis mitigé, ce livre à du bon et du moins bon, à vous de voir...

Laisser un commentaire