H2O, tome 1 : The rain de Virginia Bergin

 

Titre : H2O, tome 1 : The rain
Auteur : Virginia Bergin
Edition et Parution : Bayard, 2017
Nombre de pages : 384

Quatrième de couverture Une pluie mortelle s’abat sur la Terre : l’humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père. Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d’être encore en vie.

Question : quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais.
d) J’imagine qu’il pourrait y avoir un d), mais s’il existe, je ne l’ai pas encore trouvé…

 

« Tous ces téléphones, alignés, formaient une longue rangée sur la table basse. Toutes ces vies… Les gens comme Simon critiquent les gens comme moi, sous prétexte que nous ne sommes pas capables de nous séparer de nos portables. Ils ne comprennent rien. Ce n’est pas le téléphone, c’est la vie qu’il contient dont on ne peut pas se passer… Ce téléphone, c’est notre journal intime, notre album photo. Notre mémoire est stockée dans la sienne, avec un petit plus : une fonction « effacer » bien utile. »

Ce livre a été mon premier choix pour le challenge Weekend à 1000. J’ai opté pour « The Rain » parce que j’avais envie d’un roman post-apocalyptique et parce que le quatrième de couverture me semblait bien attrayant. Une pluie mortelle qui s’abat sur la terre, voilà qui est pour le moins original et intrigant, n’est-ce pas ?!

Nous sommes en Angleterre et tout commence le jour où Ruby passe une journée chez des amis à profiter de la chaleur de leur jacuzzi tout en bécotant son petit ami. Quand soudain, les propriétaires de la maison rentrent en catastrophe et font rentrer les jeunes à l’abri dans la maison. Il se passe quelque chose de pas normal et ça provient de la pluie qui s’est mise à tomber du ciel…

N’ayant pas (encore) conscience du danger qu’ils courent s’ils sont mouillés, l’un d’entre eux décide de sortir chercher son MP3 resté dans la poche de son jean dans le jardin… Mais à peine revenus à l’intérieur de la maison, les parties de son corps qui ont été touchées par la pluie se mettent à gratter et des lambeaux de peau se détachent…

À partir de cet instant, la vie ne sera jamais plus comme avant… Que faire quand l’eau, l’élément le plus indispensable dans notre quotidien est contaminé ? Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spolier 😉 Par contre, s’il y a bien une chose que je peux vous dire c’est que ce roman est terriblement addictif ! Les personnages sont hyper attachants et l’histoire est réaliste.

Cette pluie mortelle donne des frissons dans le dos et les aventures qui arrivent à Ruby sont extrêmement prenantes. Je me suis très rapidement attachée à la personnalité de cette jeune fille, qui malgré le fait qu’elle n’ait que 15 ans, à un caractère bien trempé ! En gros, c’est une vraie badass !

Néanmoins, j’ai par moment regretté son immaturité et son inconscience, parfois… Mais finalement, à son âge je me dis que c’est normal d’être un peu immature, non ?! Toutefois, ça ne m’a pas empêchée pas de hausser les sourcils face à certaines de ses réactions disproportionnées. Oui, clairement Ruby est un personnage imparfait, elle a des qualités, mais elle a surtout des défauts !

Et finalement, c’est ce qui fait que l’on s’y attache facilement. Elle est une ado comme une autre avec un petit côté superficiel, certes, mais dotée du grand sens de l’humour ! Et quand tout autour de vous s’effondre, que la pluie fait des ravages et que la moindre goutte d’eau tue. De l’humour il en faut, croyez-moi, car sans ça on perd espoir et on se laisse mourir…

Le style d’écriture de Virginia Bergins est envoûtant, entraînant et familier. Ruby que nous découvrons à la première personne du singulier est intéressante à découvrir car elle est dotée d’un fameux caractère qui ne cessera d’évoluer au fil des événements. De même pour les autres personnages qui l’accompagneront dans son périple.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire les explications apportées par l’auteure quant à l’apparition de cette pluie, ainsi que les informations concernant le passé de la planète. Même si elles sont succinctes, elles existent ! Je suis d’avis que ça apporte toujours un plus de connaitre les origines des événements. Pour avoir lu un certain nombre de romans post-apo, j’ai trouvé que ce celui-ci tire parfaitement son épingle du lot.

C’est une histoire audacieuse et extrêmement dynamique qu’il m’a été impossible de le lâcher avant la fin ! Alors, vous l’aurez compris a l’issue de cette chronique, j’ai vraiment beaucoup apprécié ce premier tome et je ne vous cache pas mon impatience de découvrir le second qui sortira cette année au mois de mars. J’ai eu un coup de cœur pour ce roman et je n’ai qu’une seule chose à vous dire à son sujet : Lisez-le !

 

10/10 – Une lecture coup de cœur, un must !

 

4 commentaires à H2O, tome 1 : The rain de Virginia Bergin

  • JabberTheBlogger  dit:

    J’avoue que j’ai vu ce livre et qu’il ne m’a rien dit … tout simplement à cause du titre (oui je sais, excuse bidon), mais il est possible que je révise mon jugement avec ta chronique 🙂

    • Tristhenya  dit:

      Hello JabberTheBlogger ! Je suis ravie que ma chronique t’ait fait réviser ton jugement sur ce roman. Si tu aimes les histoires post-apocalyptiques tu ne seras pas déçue, tu verras ! 😉 Merci pour ta visite et ton commentaire, a très bientôt !

  • David  dit:

    C’est trés tentant en effet. Je note aussi. Si il reste de la place sur ma bible des achats à venir^^

    • Tristhenya  dit:

      Il faut absolument que tu lui trouves une place sur ta bible des achats à venir, celui-là ! Il le mérite 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.