Les survivants d’Aglot de Delphine Biaussat

 

Les survivants d'Aglot de Delphine Biaussat Titre : Les survivants d’Aglot
Auteur : Delphine Biaussat
Edition et Parution : Evidence, 2017
Nombre de pages : 128

Quatrième de couverture : C’est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage. Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l’une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion. Réussiront-ils à sauver les citoyens, et envisager un avenir heureux ?

 

Extrait choisi :

« J’ouvre lentement les yeux, et je reste immobile durant plusieurs minutes. Mon regard est absent et vide. Pendant un bref instant, j’oublie où je me trouve. Mais le plafond et les murs me rappellent à leur bon souvenir. La dure réalité de la vie !
– Encore ce satané cauchemar, dis-je en grognant.
Depuis que je suis prisonnière en ce lieu obscur qui déprimerait n’importe qui, il ne se passe pas une semaine _ que dis-je ! Une nuit _ sans que je refasse le même rêve. Je revis le jour de mon procès. Je me rappelle du moindre instant, du moindre détail. Il y avait beaucoup de monde pour assister à ma descente dans les abysses. Jusqu’à ce jour, j’ai eu beau crier mon innocence, peu ont eu l’air de me croire. Surtout pas le juge et les jurés. Le visage du premier était dur et sans aucune pitié. Pour lui, j’étais coupable et complice du délit commis en ville. »

 

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions évidence pour ce service presse !

Le début de cette histoire se déroule dans une prison située dans la petite ville d’Aglot. Nous y faisons bien vite la connaissance d’Anthony, gardien de prison depuis peu de temps et Émilie, une prisonnière.

Une nuit, alors que cette dernière est dans une cellule d’isolement pour mauvaise conduite, des bruits et de l’agitation se font entendre en dehors des murs. Anthony, fini par la rejoindre, choqué par les scènes auxquelles il a assisté à l’extérieur.

Les morts se sont réveillés et ils dévorent tout le monde sur leur passage ! Après une nuit de réflexion au sein de la sécurité de leur cellule close, nos deux protagonistes décident de s’allier afin d’essayer de sortir vivants de la prison.

L’auteure, Delphine Biaussat, as une manière très fluide d’amener son histoire et de nous présenter ses personnages. En effet, l’écriture se fait à deux tons. Nous découvrons tour à tour le point de vue d’Anthony, ainsi que celui d’Émilie sur cette situation cauchemardesque.

J’ai trouvé l’écriture de ce roman très « visuelle ». En effet, pendant ma lecture je me suis très facilement imaginé le déroulement de l’histoire dans ma tête. Rythmée, entraînante et emplie de multiples rebondissements, je ne me suis pas ennuyée une seconde !

Emilie et Anthony, sont deux personnages attachants, même s’ils sont dans l’ensemble assez peu détaillés. Cependant, malgré la courtesse de cette histoire, ils gagnent tout de même en force de caractère face au chaos qu’ils doivent traverser.

Le post-apocalyptique gagne un petit côté fantastique à partir du moment où les personnages commencent à se poser des questions sur le pourquoi et le comment du réveil des morts. Parallèlement à leur survie ils vont, donc, enquêter sur l’élément déclencheur des événements.

J’ai été très surprise pas la fin ! Pour une fois, nous avons droit à une explication sur l’élément déclencheur de cette invasion zombie ! Ça m’a vraiment beaucoup plu, parce que c’est assez rare d’avoir des informations sur « l’origine » des choses dans ce genre de romans.

Pour terminer, j’ai beaucoup apprécié cette lecture ! Mais elle m’a laissé un goût de trop peu. 128 pages à peine, ce n’est pas grand-chose et je dois dire que je n’aurais pas craché sur une grosse centaine de pages en plus. 😉

Note : 8/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

 

4 commentaires à Les survivants d’Aglot de Delphine Biaussat

  • Isa  dit:

    Je l’ai lu (j’adore les histoires de zombies) et j’avais été déçue, mais je ne me souviens plus pourquoi! mdr

    • Tristhenya  dit:

      Oh c’est dommage ça qu’il t’ait déçue 🙁 Mais bon ce sont des choses qui arrivent 😉 Merci pour ta visite Isa ! ^^

  • David  dit:

    J’aime bien les histoires de zombies mais je trouve rarement les explications convaincante (dans The Last Girl que je viens de voir au ciné, elle l’est cependant.). je le note quand même^^.

    • Tristhenya  dit:

      Oh, tu m’intrigue avec « The Last Girl » ! Si l’explication y est convaincante, j’ai d’autant plus envie de le voir, du coup 😀

Laisser un commentaire