Du paradis à l’enfer : 23 ans chez les Témoins de Jéhovah de Michèle Bastin

Titre : Du paradis à l’enfer: 23 ans chez les Témoins de Jéhovah
Auteur : Michèle Bastin
Edition et parution : Jourdan (Documents actua), 2007
Nombre de pages : 261

Quatrième de couverture : Après avoir passé 23 ans chez les Témoins de Jéhovah, l’auteur nous livre un témoignage bouleversant, cruel de vérité et de réalisme, sur son quotidien au sein de cette communauté. Pourquoi devient-on Témoin de Jéhovah Qui sont-ils exactement Comment agissent-ils Avec Michèle Bastin, nous entrons dans cet univers inconnu et terrifiant fait de préceptes et d’interdits. Avec elle, nous refaisons tout le parcours depuis que, jeune femme abandonnée enceinte et affaiblie psychologiquement, elle a cru trouver réconfort et protection parmi ses « Frères et Soeurs » jusqu’à  son départ, 23 ans après, écoeurée parle mode de fonctionnement de ceux qui se disent les « Soldats de Dieu ». Dans un style alerte, sans pudeur, elle revient sur de nombreux épisodes, certains aussi douloureux que la perte de deux de ses enfants dans un accident de voiture, son refus de transfusions sanguines ou encore sur la rupture avec l’une de ses filles, toujours membre de l’Organisation. Elle parle pour qu’enfin, chacun connaisse de l’intérieur cette communauté religieuse.

Infos : En plus de son roman, Michèle Bastin a aussi témoigné dans de nombreuses émissions télévisées telles que « Toute une histoire » et « ça se discute » sur France 2, « Sans aucun doute » sur TF1, ou encore dans « L’écran témoin » sur la RTBF. A savoir aussi que ce livre est aussi paru sous le nom de « L’Enfer au Paradis : 23 ans chez les témoins de Jéhovah ».

 

Mon avis :

Je me suis toujours demandée qu’elle sorte de vie mènent ces illuminés qui viennent me réveiller de temps en temps le dimanche matin pour m’annoncer que la fin du monde est pour demain ! Cette autobiographie a répondu à de nombreuses questions que je me posais sur les témoins de Jéhovah.

Le témoignage de Michèle Bastin est bouleversant et révoltant ! Grace à  ce livre, elle nous explique la vie qu’elle a eu au sein de la communauté Jéhovah… Elle y à  laisser du temps, de l’argent et surtout sa fille ainée qui refuse et/ou à  l’interdiction de la côtoyer parce que Michèle à quitté la secte.

Michèle s’est laissée enrôlée dans une période de sa vie où elle était perdue et désespérée. Tout d’abord abandonnée enceinte par son compagnon, elle a ensuite subit la perte tragique de ses deux enfants dans un accident de voiture ! Dans cette période terrible de sa vie, Michèle trouve du réconfort et du soutien auprès de connaissances Témoins de Jéhovah. Ils deviendront petit à petit ses nouveaux frère et soeurs… Elle finira bien des années plus tard par se rendre compte que l’emprise psychologique exercée sur elle l’aura enfermée dans cette secte pendant 23 longues années !

Dans ce livre, Michèle nous livre sans pudeur, ses sentiments vis-à -vis de cette communauté. On y apprend leurs techniques pour enrôler de nouveaux adeptes, mais aussi qui ils sont exactement et quels sont leurs préceptes et leurs interdits ! Il y a des choses qui m’ont laissée bouche-bée et d’autres qui m’ont surprises.

Je comprends mieux à  présent, pourquoi certaines personnes succombent plus facilement que d’autres à cette secte (ou a d’autres…). Les Jéhovah ont la technique pour repérer une personne faible psychologiquement. Ils parviennent à s’immiscer dans sa vie subtilement en y allant tout doucement pour ne pas la brusquer. S’en suit alors l’étude de leurs écrits et l’instruction de leur dogme, pour finalement ne plus vivre qu’à travers la vision du monde des Jéhovah !

Ce livre doit être lu par tous pour que son témoignage ne soit pas vain !

Ma Note : …/10 Désolée mais je ne préfère pas noter les histoires vraies qui relatent de telles souffrances, je ne les note pas par respect pour ces personnes ainsi que pour leur histoire vécue… Merci de votre compréhension.

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires à Du paradis à l’enfer : 23 ans chez les Témoins de Jéhovah de Michèle Bastin

  • Michel  dit:

    J’aime ta note….

    • Tristhenya  dit:

      Merci, je trouve celà normal de ne pas noter ce genre de romans 😉

Laisser un commentaire