Captive de Clara Rojas

 

couverture livre captive clara rojas Titre : Captive
Titre original : Cautiva
Auteur : Clara Rojas
Edition et Parution : Plon, 2009
Nombre de pages : 245

Quatrième de couverture : Colombie, février 2002 : Ingrid Betancourt et Clara Rojas, sa directrice de campagne, sont enlevées par les Farc. Elles ne seront libérées qu’en 2008, à quelques mois d’écart. Que s’est-il passé pendant ces six années ? Pour la première fois, Clara Rojas raconte cette terrifiante expérience. Le choc de l’enlèvement, la vie dans la jungle – la pluie, le froid, l’obscurité, les insectes, les serpents… – le dénuement total, l’isolement, le risque de mourir à chaque instant, les traitements inhumains, les tensions au sein du camp, ses tentatives d’évasion. Son amitié avec Ingrid, qui n’a pas résisté à une telle épreuve. Et puis son angoisse, sa peur, sa solitude quand elle a découvert qu’elle attendait un enfant. Emmanuel naîtra dans des conditions effroyables. Et que dire de son immense douleur lorsque, huit mois plus tard, les Farc le lui enlèvent ? Son combat durera trois ans pour le retrouver. Dans ce livre, Clara Rojas nous fait partager son histoire, son courage et sa foi. Pour Emmanuel et pour pouvoir pardonner, elle raconte sa vérité.

 

« L’amitié a donc toujours été pour moi une façon de me rapprocher des autres de manière désintéressée, sans rien attendre en échange. Cela suppose bien sûr de connaître la valeur du don et ses limites. Mon père me disait toujours : « Clara Lety, on accompagne ses amis jusqu’au cimetière, mais on ne s’enterre pas avec eux. »

 

Pour peu que l’on s’intéresse aux faits d’actualités, nombre d’entre-nous avons entendu parler dans les médias de l’époque de l’histoire de l’enlèvement par les Farc d’Ingrid Betancourt et de sa directrice de campagne, Clara Rojas. Personnellement, je connaissais de nom la première, mais pas du tout la seconde. Il s’agit de son témoignage que je vais vous présenter aujourd’hui.

Je m’étais toujours demandé comment avait pu se dérouler, pour ces jeunes femmes, ces six années séquestrées au cœur de la jungle et c’est en toute simplicité que Clara Rojas nous décrit son quotidien. La peur d’être tuée par les farc, son accouchement qui aurait pu très mal tourner et sa foi impénétrable en Dieu…

Aucun voyeurisme, ni sensationnalisme ici, juste un récit traité en toute honnêteté. Le style d’écriture est simple, fluide et sans prise de tête. Cependant, c’est tout de même avec une légère déception que j’ai terminé ma lecture. En effet, on n’y apprend rien de bien nouveau comparé à ce qui a déjà été dit dans les médias.

Ça manque de profondeur et je regrette que Clara Rojas en revienne toujours à sa foi en Dieu au détriment des détails de sa captivité dans la jungle… J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de non-dit et que finalement il y a de nombreux passages où le lecteur n’obtient aucunes réponses à ses questions…

Je comprends parfaitement le besoin de vouloir préserver certains aspects de sa vie privée, mais je pense que ce témoignage aurait pu être plus profond que ça. Je ne vous cache pas que, par moments, je me suis un ennuyée… Et je me dis qu’il est triste, au final, d’en avoir appris si peu sur les circonstances de sa « séquestration » dans la jungle, sur elle-même ou encore sur ses relations avec Ingrid Betancourt.

A la lecture de ce témoignage, on ne peut que constater que Clara Rojas a fait du chemin depuis sa libération. Elle a entamé un processus de pardon et de résilience très profond. Du coup, les émotions fortes, la colère, le désespoir, la peur sont atténués a l’écrit et de ce fait, cette lecture prends un aspect un peu froid…

Je trouve cela dommage puisque ce témoignage était destiné à son fils, Emmanuel, afin qu’il puisse y découvrir son histoire. J’ai bien peur qu’il ne soit déçu car cela ne lui apprendra pas grand-chose, si ce n’est ce que nous savons déjà grâce à la presse. Vous l’aurez compris, je suis restée, sur ma faim, je m’attendais à plus.

J’ai entendu dire que le témoignage « Même le silence a une fin » d’Ingrid Betancourt, est plus agréable à lire que celui-ci car il est beaucoup plus complet et moins ancré sur la Foi. Je compte me le procurer rapidement afin de m’en faire ma propre opinion 😉

 

…/10 Désolée mais je ne préfère pas noter les histoires vraies qui relatent de telles souffrances, je ne les note pas par respect pour ces personnes ainsi que pour leur histoire vécue… Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.