La maison de chair de Graham Masterton

Titre : La maison de chair
Titre original : Charnel House
Auteur : Graham Masterton
Édition et Parution : Pocket (Terreur), 1994
Nombre de pages : 187

Quatrième de couverture : Les gens pensaient que Seymour Wallis était fou. Mais, pour lui, il n’y avait pas de doute : sa maison respirait et il entendait un coeur battre entre ses murs ! Quelques cadavres plus tard, lorsque même les plus sceptiques durent se rendre à  l’évidence, il n’y avait plus grand-chose à  faire pour arrêter l’horreur qui avait surgi des ténèbres : un démon dont même les autres démons craignaient les débordements. A juste titre …

 

Extrait choisi :

« – Seigneur ! fit Dan. Même le heurtoir me donne la chair de poule.
Je m’avançais pour y jeter un coup d’oeil. C’était un vieux heurtoir énorme, noirci par l’âge et les intempéries. Il avait la forme d’une tête, la tête d’une étrange créature hargneuse, à mi-chemin entre un loup et un démon.
Je ne le trouvais pas du tout accueillant. Pour placer de gaieté de coeur un tel objet sur la porte d’entrée de sa maison, il fallait ne pas être normal ou alors réellement aimer avoir des cauchemars. Un mot était gravé sur le heurtoir :  »Retour ».
Tandis que Dan hésitait, je saisis le heurtoir et le fis retentir deux ou trois fois. Il rendit un son plat qui se répercuta dans la maison. Nous attendîmes patiemment que Seymour Wallis vient nous ouvrir.
– Qu’est-ce que c’est, d’après toi ? Cette chose sur le heurtoir ? demanda Dan.
– Je n’en sais rien. Une sorte de gargouille, je suppose.
– Pour moi, ce serait plutôt un putain de loup-garou.
Je cherchai une cigarette de ma poche.
– Tu as vu trop de films d’horreur. »

 

Mon avis :

Un roman qui débutait bien et qui m’a déçue par la suite !

En résumé, un démon indien nommé  » le coyote  » hante les murs d’une maison et souhaite revenir à  la vie ! Le propriétaire est effrayé et demande de l’aide. Plusieurs personnes se présentent à  lui et essaient de découvrir au péril de leur vie les secrets de la maison !

Si l’idée et l’histoire s’avérait à  la base plutôt effrayante, l’effet escompté n’a malheureusement pas eu lieu. A partir de la moitié du livre, le rythme s’est très vite essoufflé, jusqu’à ne laisser que des scènes gores beaucoup trop exagérées ! Certaines d’entre elles étaient bien sur intéressantes, mais elles ne m’auront pas empêchée de dormir la nuit ! J’ai trouvé le tout très « tiré par les cheveux » et la fin m’a semblé inintéressante !

De plus, les personnages sont survolés et ne sont pas assez développés, chose qui ne les rend absolument pas attachants ! Du coup, s’ils meurent, on s’en fout un peu ! Sans vouloir me faire passer pour une insensible bien sur ^^

Alors que Graham Masterton est un auteur que j’apprécie beaucoup, cette lecture ne m’a pas donné de frissons et n’a pas émoustillé mon imagination contrairement à bon nombre de ses autres romans que j’ai lu ! Je ne garderai pas un bon souvenir de cette lecture et je pense que je l’oublierai très vite.

Vous l’aurez compris, c’est un roman qui semble effrayant, mais qui ne l’est pas ! Donc ne vous laissez pas avoir et si vous recherchez des frissons passez votre chemin 😉

Note : 3/10 (Au secours ! Cette lecture à détruit mes derniers neurones !)

3 - Au secours ! Cette lecture à détruit mes derniers neurones !

Laisser un commentaire