Un peu plus loin vers les ténèbres d’Adrian Lesniak

Titre : Un peu plus loin vers les ténèbres
Auteur : Adrian Lesniak
Edition et parution : Denoël, 2010
Année de parution : 2010
Nombre de pages : 400

Quatrième de couverture : Franck Nathanson a disparu sur l’autoroute A10. Au point d’émission de son dernier appel, la police découvre, revêtu de son costume anthracite, un autre cadavre que le sien. Stella, sa femme, n’y comprend rien et encore moins pourquoi elle se retrouve quelques jours plus tard ligotée dans sa cave, sa maison dévastée. Quelque part en Asie centrale, Nazira, quinze ans, est embarquée dans un camion avec d’autres adolescentes. À Bruxelles, après quelques semaines d’un voyage de cauchemar, Nazira et ses comparses comprennent peu à peu quelle nouvelle vie les attend. Entre la mafia russe et le milieu du proxénétisme belge, un réseau d’alliances s’est tissé. Dès lors, pour Frank Nathanson et sa famille, le temps est compté. Cet ingénieur à la vie paisible mesure-t-il la valeur de ce qu’il détient ? Sait-il le danger qu’il court ?

Mon avis :

Un livre qui a attiré mon attention par le fait de son histoire et aussi parce que cela se déroule en Belgique et en France. J’ai toujours été très troublée par « la traite des femmes et des enfants ». Ces femmes et enfants venant principalement des pays pauvres et qui se font de force amenées vers l’Europe à des fins de prostitution forcée… Étant une femme moi-même ce sujet me touche beaucoup et me révolte au plus haut point ! Il est rare que les romans en parlent, alors quand j’ai vu celui-ci au rayon librairie du Cora, je l’ai directement acheté.

Au final, j’avoue que cette lecture ma beaucoup déçue, en effet, on n’y parle pas beaucoup de ces jeunes filles enlevées dans leur pays, on y fait allusion grâce à l’histoire de Nazira, mais sans plus… J’ai trouvé ce roman assez mou et j’ai eu beaucoup de mal a accrocher a l’intrigue autant qu’au personnage principal Frank Nathanson que j’ai trouvé assez insipide.

Le récit se base sur le fait que Frank Nathanson possède un CD-ROM sur lequel se trouvent des photos de jeunes filles enlevées afin de les prostituer en Europe… Ce CD ne devrait normalement pas se trouver en sa possession, il est donc recherché par une bande de malfrats qui veut à tout pris le récupérer. Parallèlement à ça, nous suivons un chapitre sur deux l’histoire de Nazira enlevée par de mafieux Russes et emmenée dans un bar de strip-tease en Belgique.

J’aurais amplement préféré que ce roman creuse un plus profondément l’histoire de cette jeune fille au lieu de celle de Frank… Donc, vous l’aurez compris, j’ai été très décue de cet achat ! Même si en en dehors de cela, j’ai tout de même trouvé le style d’écriture fluide, facile et très rapide à lire ! (Heureusement car si ça aurait été le contraire, j’aurais purement et simplement abandonné).

Bon voila, je ne sais pas quoi dire de plus sauf que ce roman ne m’a pas plu, mais ça n’empêche pas qu’il pourrait très bien plaire à d’autres, mais personnellement je n’ai franchement pas été convaincue…

Note : 2/10 (Une lecture à oublier très vite… Sayonara !)

2 - Lecture à oublier très vite... Sayonara !

Laisser un commentaire