Emily the Strange : Les jours perdus, tome 1 de Rob Reger

Titre : Emily the Strange : Les jours perdus (Tome 1)
Titre original : Emily the Strange : Stranger and Stranger
Auteur : Rob Reger
Edition et Parution : Michel Lafon, 2010
Nombre de pages : 252

Quatrième de couverture : Emily est frappée d’une vilaine amnésie et ne se rappelle même plus son prénom. Chassée par les policiers de la décharge de Blackrock, elle trouve refuge dans le café El Donjon tenu par Raven, une fille du zinc on ne peut plus bizarre… Là -bas, elle fait la connaissance de joueurs de Calamity poker (qui peut comprendre les règles de ce jeu ?), de passage en ville, qui semblent lui cacher des choses. Le monde se serait-il détraqué à  son réveil ? Dans ce journal, elle rassemble tous les indices qui pourraient la mener à  sa véritable identité. Pour l’instant, la seule chose qu’elle sait c’est qu’elle aime le noir et les chats.

Extraits choisis :

– « C’est un peu angoissant de penser que si j’essaie de remonter au-delà de trois jours, la seule chose dont je me souvienne, c’est justement ça, le sentiment qu’on a au moment où la mémoire s’active. Pas l’ombre d’un vrai souvenir. Où suis-je ? […] Et si j’étais un peu étrange ? »

– « Les amis sont comme des bisous envoyés par les anges. »

Mon avis :

Séduite par la magnifique couverture de ce livre ainsi que par ses illustrations en noir, blanc et rouge tout au long de ses pages, je me suis ruée dessus pour l’acheter le jour où je l’ai trouvé dans un magasin de livres d’occasion (payé 5€ et en état quasi neuf). Je l’ai reçu aussi peu de temps après dans le swap Noël auquel j’ai participé… Je me suis donc retrouvée avec deux exemplaires, mais tant pis c’est de ma faute, j’aurais du résister et ne pas l’acheter…

J’avais déjà vu la bouille d’Emily et de ses fidèles chats noirs sur des vêtements, sac et autres objets divers, mais je n’étais pas du tout au courant qu’il existait des livres (je dis « des » car j’ai remarqué sur le site Amazon qu’il y en avait deux autres parus en 2007 et 2009…).

L’histoire est, quand à elle un peu tirée par les cheveux, mais reste malgré cela très agréable a lire (même si par moment j’étais tout autant perdue qu’Emily ^^). J’ai surtout adoré sa manie de faire des listes (comptant 13 points à chaque fois) car je suis un peu comme elle, j’ai la sale manie de faire des listes pour tout et n’importe quoi…

L’envie de découvrir qui est cette jeune fille amnésique, se réveillant dans une petite ville nommée BlackRock nous tient en haleine jusqu’au bout… Son aventure sera ponctuée par la présence d’autres personnages tout autant intéressants avec leurs caractères propres et « hauts en couleur » qu’elle !

La personnalité de notre héroïne est très intéressante, elle est particulièrement brillante et intelligente et a le don de réparer toutes sortes de choses avec presque rien. Dormir dans un carton dans une ruelle ne la dérange pas non plus. Il faut dire que ses quatre matous fidèles (et tout noirs ou presque ^^) lui prodiguent la chaleur dont elle a besoin.

L’écriture est dans un style jeune mais mature malgré tout. Le vocabulaire est bien choisi et pas du tout enfantin. On ressent très bien le côté décalé, sombre, rebelle et gothique d’Emily.

Seul petit point négatif est le fait que du a sa fabrication la tranche est trop rigide. Donc si on ne souhaite pas l’abimer, il vaut mieux ne pas l’ouvrir trop fort au risque de voir apparaitre une grande marque tout le long de la dite tranche…

Construit sur la forme d’une intrigue policière et étant très attractif, ce livre plaira aux plus jeunes comme aux plus grands. Je le conseille a tous ^^

Note : 6/10 (Une lecture divertissante !)

6 - Lecture divertissante !

emily-the-strange-tome-1-rob-reger-extrait-2

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire