Une seconde après de William R. Forstchen

Titre : Une seconde après
Titre original : One second after
Auteur : William R. Forstchen
Edition et parution : Ixelles Editions, 2009
Nombre de pages : 398

Quatrième de couverture : Ce qu’il y a de terrifiant dans cette histoire, c’est qu’elle pourrait réellement arriver ! Black Mountain, Caroline du Nord. John Matherson, ancien colonel de l’armée américaine et professeur d’histoire au collège de Montreat, s’apprête à fêter l’anniversaire de sa plus jeune fille. Quand survient une panne de courant. Les appareils électriques s’éteignent, la musique s’arrête… Plus étrange, les téléphones portables ne fonctionnent plus; même les voitures sur l’autoroute toute proche stoppent brusquement. John Matherson pense tout d’abord aux effets d’une forte tempête solaire déclenchant un gigantesque court-circuit. Mais les jours passent et la population de Black Mountain doit se rendre à l’évidence: quelque chose de bien pire s’est produit. Ce roman raconte comment une explosion nucléaire à haute altitude au-dessus des Etats-Unis provoque la destruction des systèmes électriques et électroniques, l’arrêt de tous les moyens de transmission et de transport. Le pays, paralysé, s’enfonce dans le chaos, la violence et la famine. La petite communauté de Black Mountain parviendra-t-elle à survivre au black-out ? Saura-t-elle résister aux hordes de réfugiés affamés ?

Extrait choisi :

« C’est le silence qui nous rend fous. Personne ne sait ce qui se passe, ce qu’on est peut-être en train de faire en haut lieu, si on est vraiment en guerre, et, dans ce cas, contre qui et quelle en est l’issue. On se trouve aussi isolés que… je ne sais pas, quelqu’un en Europe il y a sept cents ans, quand le bruit courait que les Tartares arrivaient ou que sévissait une épidémie de peste dans le village voisin. »

Mon avis :

Roman remarquablement bien écrit et crédible à en faire peur… L’auteur nous démontre ici à quel point nous sommes dépendants des nouvelles technologies et à quel point nous serions désemparés si celle-ci nous lâchaient pour quelques raisons que ce soient (ici une explosion nucléaire à haute altitude) et qui à pour effet de provoquer l’arrêt des tous les systèmes électriques et électroniques…

Imaginez : plus aucunes transmissions et communication par radio, télévision ou téléphone, plus de voitures, trains et avions, plus de frigos pour conserver les aliments, aucuns moyens de se réapprovisionner en médicaments, aliments ou autre… Le chaos total ! Dans des circonstances pareilles, les premiers à mourir sont les vieillards et les personnes malades et dépendantes de médicaments, telle que les diabétiques, asthmatiques, etc.

Ensuite la famine prend le relais et ravage des familles entières… Sans oublier les réfugiés, ceux qui étaient sur la route lorsque tout c’est arrêtés et se sont retrouvés démunis à des kilomètres de chez eux… Un roman captivant, un suspense haletant ! J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.

On s’attache irrémédiablement aux personnages, ici nous n’avons pas droit à des super héros qui gèrent tout mais à des personnes normales, sans prétentions qui tentent de survivre comme ils le peuvent, des personnes qui doivent faire de concessions, s’organiser…
Je n’avais plus pleuré devant un bouquin depuis bien longtemps, mais certains passages de celui-ci m’ont arrachés quelques larmes (où plutôt beaucoup de larmes).

A la fin du livre, l’auteur nous explique en quelques pages pourquoi il à écrit ce livre sur une attaque IEM (impulsions électromagnétiques) et pour ses explications, il s’appuie sur plusieurs rapports remis au gouvernement. Il a conscience que ce genre d’attaque serait un grand point faible pour les états États-Unis ou pour d’autres pays du monde.

Vous l’aurez compris c’est un roman que je conseille absolument à tout le monde et surtout aux amateurs d’histoires post-apocalyptiques. Vous ne serez pas déçus croyez-moi !

Note : 10/10 (Un gros coup de coeur !)

10 - Lecture coup de coeur, un must !

Laisser un commentaire