La maison d’à côté d’Anne Rivers Siddons

 

Titre : La maison d’à côté
Titre original : The house next door
Auteur : Anne Rivers Siddons
Édition et parution : Pocket (Terreur), 1993
Nombre de pages : 284

Quatrième de couverture : Avant même d’être construite elle était déjà hantée… C’est un chef-d’oeuvre de l’architecture contemporaine, une maison de rêve. Pourtant, tous ceux qui vont y vivre, comme ceux qui vont se laisser séduire par elle, seront frappés par le malheur, la folie, la mort. Pour les voisins d’à côté, témoins privilégiés mais impuissants de ces drames successifs, il n’y a pas de doute : cette demeure maléfique est vivante. Pire : avec chaque « accident » son pouvoir ne fait que croître. Et ils savent qu’ils risquent bien d’en être les prochaines victimes…

 

« Si c’était une vieille maison, je penserais presque qu’elle est hantée, mais qui a jamais entendu parler d’une maison neuve hantée ? »

 

 

Ahhh, ces bons vieux Pocket Terreur ! Une ancienne édition dont je suis complètement accro et dont je possède un bon nombre de spécimens dans ma bibliothèque 😀 Le roman dont je vais vous parler aujourd’hui, en fait partie, il s’agit de « La maison d’à côté ».

C’est un livre que je recommande aux amateurs de frissons ! C’est un bon petit roman d’horreur à lire confortablement blottis dans son canapé 😉 En plus, avec Halloween qui approche à grand pas, elle est parfaitement propice pour la période !

Pour vous résumer l’histoire, Kim Dougherty, architecte, achète une parcelle de terrain afin d’y construire une magnifique maison pour un jeune couple, les Harralson. Cependant, Walter & Colquitt Kennedy, les propriétaires de la maison qui jouxte ce terrain, ne voient pas ça d’un très bon œil et ils ne sont pas très heureux à l’idée de voir des nouvelles personnes s’installer à côté de chez eux.

Par chance, le jour où ils rencontrent leurs futurs nouveaux voisins, leurs craintes sont totalement évanouies et dès lors la magnifique maison terminée, les Harralson sont heureux de pouvoir y aménager. Mais peu de temps après, Mme Harralson enceinte de six mois fait une chute et perd son enfant… Evidemment, suite à cette terrible mésaventure, le couple déménage rapidement.

Après leur départ, deux autres familles se succèderont pour vivre dans cette nouvelle maison… Mais malheureusement, chacune y vivront également une expérience terrifiante. Certaines scènes mêlant attirance et répulsion, humour et horreur, pitié et dégoût. Cette maison d’apparence si parfaite et harmonieuse, semble entourée d’une aura maléfique que rien ne peut arrêter.

Nous suivons progressivement la lente descente aux enfers des personnages de cette histoire dans une ambiance angoissante qui s’alourdit et devient de plus en plus oppressante au fur et à mesure de l’avancée de cette lecture. Nous ne pouvons que rester impuissants face à cette maison démoniaque qui semble se nourrir du malheur des gens qui l’occupent.

L’histoire n’est pas à proprement dite terrifiante, mais le mystère plane du début à la fin ! Du suspense et de nombreux rebondissements sont au rendez-vous. L’écriture de l’auteure est agréable et dynamique, elle utilise un vocabulaire simple ce qui rend la lecture aisée, distrayante et sans prise de tête.

J’ai trouvé la fin emplie de suspense et particulièrement bien pensée. Mais malheureusement, elle ne répond pas à toutes les questions que l’on peut se poser… En somme, j’ai bien apprécié ce roman, mais je regrette ce léger goût d’inachevé que me laisse cette lecture. 

7/10 (Une excellente lecture n’hésitez pas !)

6 commentaires à La maison d’à côté d’Anne Rivers Siddons

  • vanessa pesades  dit:

    Je découvre ton blog avec cet article! Je repasserai car je suis une grande lectrice et j’aime lire des chroniques littéraires.

    • Tristhenya  dit:

      Bonjour Vanessa ! Je te remercie pour ta visite 😉 J’espère que mon blog te permettra de faire pleins de chouettes découvertes littéraires ^^ En plus si tu aimes lire des chroniques, ça tombe bien, il y en a un bon paquet par ici 😀 A très bientôt j’espère !

  • Jérémy PASTOURET  dit:

    Ça a l’air bien intéressant à lire, merci pour la présentation de cet ouvrage !

    • Tristhenya  dit:

      Merci pour ta visite Jérémy, je suis très contente que ma chronique t’ait plu 😉

  • David  dit:

    Jolie couverture si on exclut le texte au dessus de l’image. Mais ça donne envie.

    • Tristhenya  dit:

      Je n’ai jamais compris non plus pourquoi ils s’obstinaient à mettre un extrait du roman sur l’image de la couverture… Ça gâche. Je suis contente de t’avoir donné l’envie de le lire 😉 Un de plus ! loool 😀

Laisser un commentaire