Extinction – Matthew Mather

Titre : Extinction
Titre original : Cyberstorm
Auteur : Matthew Mather
Édition et Parution : Fleuve noir, 2015
Nombre de pages : 480

Quatrième de couverture : Alors qu’une gigantesque tempête de neige s’abat sur Manhattan, Internet s’effondre, entraînant dans sa chute les infrastructures municipales : l’électricité, l’eau courante… Le black-out est total, les vivres viennent à manquer. Dehors, c’est la loi de la jungle, entre pillages et épidémies. On accuse les Chinois, les cyberpirates. La faim, le froid, la soif guettent à chaque corner – mais l’ennemi le plus redoutable partage sans doute votre palier… Dans la résidence de Chelsea ou, hier encore, les voisins se pressaient joyeusement autour d’un barbecue, confiance et solidarité s’érodent peu à peu. Mike Mitchell, jeune père et ingénieur aisé, sait que la menace peut surgir de partout. Aucune barricade ne peut garantir contre la trahison, l’égoïsme, la paranoïa… Sa vie, celle de sa femme et de son fils ne dépendent que de son jugement. À mesure que la communauté se disloque, l’extinction opère son effroyable sélection naturelle…

 

Extraits choisis :

« Si la technologie ne pouvait pas régresser, les hommes, eux, en étaient tout à fait capables. Lorsque le monde vacillait, nous pouvions même régresser avec une facilité et une rapidité étonnantes. Nos réflexes animaux demeuraient et nos cafés latte, nos téléphones portables et nos chaînes câblées n’étaient qu’un vernis superficiel qui les dissimulait. »

« Protéger notre liberté est un travail de chaque jour, et cela commence par la protection de nos données personnelles sur Internet – qui est, elle, de notre responsabilité. Si on suspend notre vigilance, petit à petit, on perdra toutes les libertés pour lesquelles nos ancêtres ont combattu. »

 

 

Mon avis :

Comme vous le savez déjà, le genre post-apocalyptique et moi c’est une véritable histoire d’amour, il m’était donc impossible de résister à l’attrait de cette lecture. La jaquette et le quatrième de couverture ont d’ailleurs achevés de me convaincre à choisir celui-là plutôt qu’un autre, car les romans de ce style pullulent en ce moment, pour mon plus grand bonheur, je dois le dire ! 😀

Un immeuble, une tempête de neige, le black-out … Le décor est planté assez rapidement. Le personnage principal, Mike (le narrateur de cette histoire) se présente à nous. C’est un père de famille qui vit dans un appartement de cet immeuble New-Yorkais avec sa femme Lauren et son enfant en bas âge, Luke.

Après une brève présentation des autres habitants, lors d’un barbecue organisé par Mike avant les terribles évènements, on découvre que son meilleur ami Chuck adepte des théories du complot et survivaliste vit avec sa famille dans l’appartement mitoyen au sien. La prévoyance de ce dernier sera plus que profitable au futur groupe de survivants, on s’en doute d’emblée…

Et puis… Très peu de temps après, tout bascule ! La neige recouvre tout de son imposant manteau blanc et isole le bâtiment du monde extérieur… Parallèlement à cela, s’en suit une coupure générale d’électricité et tout ce qui en découle… Plus de communications, plus d’internet, plus de chauffage alors que la tempête se déchaine à l’extérieur et que le froid fait des ravages en pertes humaines.

Dans l’immeuble, des rumeurs courent, la peur s’installe… On entend dire parmi tant d’autres choses que le black-out aurait été provoqué par les Chinois en déclaration de guerre… Certains y croient, d’autres pas, mais dans ce cas pourquoi l’armée n’est-elle pas intervenue pour aider les gens ? Personne ne le sait encore…

Je ne connaissais pas cet auteur, mais cette première lecture m’a satisfaite. Certes, ce n’est pas le roman du siècle, il est un peu lent parfois et l’histoire est plutôt classique dans le genre… Mais j’ai apprécié le côté « humain » qui s’en dégage et la manière dont l’histoire se termine, je n’aurais cependant pas craché sur quelques pages en plus, afin que cette fin ne soit pas aussi vite expédiée.

Il faut savoir que l’auteur, Mattew Mather, est un spécialiste de la cyber-sécurité et des prévisions météorologiques. Il sait donc de quoi il parle, et aurait amplement pu nous assommer avec ses nombreuses connaissances techniques sur ses sujets de prédilection. Il ne l’a pas fait, fort heureusement ! Car je déplore tout de même quelques longueurs qui ont ralenties cette lecture.

Au niveau des personnages, j’ai particulièrement apprécié Mike, car pour une fois on n’a pas droit à un super héros. Il est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal, on peut ainsi facilement s’identifier à lui. Alors qu’à contrario son meilleur ami Chuck a plus la place du héros, je dirais.

Aussi, Damon, un jeune homme rencontré plus tard dans l’aventure, petit génie de l’informatique se montrera très intéressant lui-aussi avec son élaboration d’un réseau de communication qui permettra entre-autre aux gens de signaler les comportements criminels aperçus en rue. Afin que ces personnes soient jugées le jour où le monde reviendra à la normale…

Il est vraiment incroyable de se dire qu’à l’heure actuelle un tel bouleversement des technologies de l’information et de la communication pourrait aussi facilement se produire… Et pourtant… comme expliqué par Matthew Mather, il ne suffirait que d’un infime grain de sable pour tout faire partir en vrille et plonger le monde dans le chaos ! Ceci est vraiment effrayant alors que nous évoluons vers un monde de plus en plus informatisé et technologique !

Note : 7/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

7 - Excellente lecture, n'hésitez pas !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire