Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins

Titre : Hunger Games, tome 1
Titre original : The hunger games
Auteur : Suzanne Collins
Edition et parution : Pocket (Jeunesse)
Nombre de pages : 379

Quatrième de couverture : Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

 

Extrait choisi :

« Je voudrais trouver quelque chose ici même, maintenant, pour défier le Capitole, le faire se sentir coupable, lui montrer que, quoi qu’il nous fasse ou nous oblige à faire, il reste en chacun de nous une part qui lui échappe. Que Rue était davantage qu’un simple pion dans ces Jeux. Et moi aussi. À quelques pas dans les sous-bois pousse un parterre de fleurs sauvages. Ce sont peut-être des mauvaises herbes, Mais elles ont des corolles magnifiques, violettes, jaunes et blanches. J’en ramasse une brassée, que je rapporte auprès de Rue. Lentement, tige par tige, je recouvre son corps de fleurs. Je dissimule son horrible blessure.

J’encadre son visage. Je pare ses cheveux de couleurs vives. Ils seront bien obligés de le montrer. Même s’ils choisissent de braquer leurs caméras ailleurs pour l’instant, il faudra bien qu’ils montrent l’enlèvement des corps. Et, à ce moment-là, tout le monde verra Rue et saura que c’est moi qui ai fait ça. Je me recule d’un pas et je la contemple une dernière fois. On dirait vraiment qu’elle s’est endormie au fond de cette prairie.

— Au revoir, Rue, je murmure.

Je presse trois doigts de ma main gauche contre mes lèvres et les tends dans sa direction. Après quoi je m’éloigne sans un regard en arrière. Les oiseaux font silence. Quelque part, un geai moqueur pousse le trille d’avertissement qui précède l’arrivée de l’hovercraft. J’ignore comment il est au courant. Ils doivent avoir une ouïe plus fine que la nôtre. Je m’arrête en regardant droit devant moi, surtout pas derrière. Cela ne dure pas longtemps. Le concert des oiseaux reprend bientôt, et je sais qu’elle a disparu. Un autre geai moqueur, un jeune visiblement, se pose devant moi sur une branche et me chante la mélodie de Rue. Trop novice pour avoir retenu mon propre chant ou le signal de l’hovercraft, il a tout de même mémorisé ses quatre notes. Celles qui signifient qu’elle est en sécurité. »

Mon avis :

Une histoire envoûtante et révoltante qui ma rendue après une dizaine de pages complètement accro à cette série ! J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce roman ! Je l’avais commandé sur Amazon et après une bonne vingtaine de minutes de lecture, je suis direct retournée commander les deux tomes suivants. C’est pour vous dire à quel point j’ai été vite scotchée face à ce que je lisais.

Pour commencer le thème de la téléréalité forcée et meurtrière m’a beaucoup attirée. Ayant lu dans le même genre les mangas « Battle Royale » de Masayuki Taguchi et Koushun Takami ; mais aussi les deux célèbres romans « Marche ou crève » et « Running Man » de Stephen King, c’est trois lectures, ainsi que celle-ci m’ont toutes bouleversées. Il faut bien dire que quand on lit des histoires qui présentent la dérive extrême de la téléréalité… La mort, on ne peut que ce sentir concernés.

Katniss, l’héroïne de ce roman devra faire face à de terribles choses. La première, se porter volontaire au jeu de la faim après avoir entendu l’appel de sa jeune sœur. Ensuite, tenter de survivre dans l’univers impitoyable de la téléréalité sans limite du Capitole, qui décide de tout et manipule tout à sa guise tels des dictateurs face à leurs esclaves. Katniss sera finalement tiraillée entre l’amour et la haine qu’elle porte à son binôme Peeta… Elle subira toutes ces épreuves de plein front avec un courage exemplaire et admirable.

Tous les personnages croisés lors de cette lecture m’ont semblés très bien détaillés et complets au niveau des caractéristiques propres à chacun. Leurs caractères sont intéressants et tous sont très enrichissants à découvrir. Mes coups de cœur iront droit à Katniss, Peeta, Gale et la petite Rue que j’ai trouvés particulièrement attachants.

Grâce à la plume extraordinaire de l’auteure, le rythme et le suspense ont été présents tout au long de ma lecture, je me suis sentie happée par cette aventure et je n‘ai plus su m’arrêter de tourner les pages avec frénésie tant j’étais dans l’histoire ! C’était pire qu’une drogue je devais lire, lire, lire… C’est pour vous dire… J’ai lu les 3 tomes en à peine quatre jours.

Mine de rien, Suzanne Collins nous invite à découvrir avec maturité et un suspense haletant, une analyse très complexe d’un monde fait de dérives, d’excès de violences et de mort. Elle nous fait réfléchir sur ce qui sera peut être « le futur » de la télévision, des médias et en particulier de la téléréalité. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un best-seller. C’est un roman sur fond psychologique à vous couper le souffle et que je n’oublierai pas de sitôt.

Bref, un roman que j’ai lu avec avidité et que je vous conseille de tout cœur car je suis persuadée que vous ne serez pas déçus. Ou que vous ne l’avez pas été… Que vous l’ayez lu ou pas n’hésitez pas à me laisser vos impressions 😉

Note : 10/10 (Lecture coup de coeur, un must !)

10 - Lecture coup de coeur, un must !

 

hunger-game-gai-moqueur-png

Laisser un commentaire