Nil, tome 1 de Lynne Matson

 

nil lynne matson Titre : Nil, tome 1
Auteur : Lynne Matson
Edition et Parution : Pocket (Jeunesse), 2016
Nombre de pages : 456

Quatrième de couverture : Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

 

Extraits choisis :

« – Au cas où tu n’aurais pas remarqué, rien n’est juste sur Nil. c’est pas juste que tu aies atterri ici. C’est pas juste que partir se joue à la roulette russe et que chaque jour qui passe te rapproche un peu plus de la mort. Et c’est vraiment pas juste que notre ancienne Leader, qui s’est crevé le cul pendant des mois pour les autres, soit assise près d’un feu à se demander si son petit ami est mort. »

« La chance, c’est quelque chose de personnel. On a tous la nôtre, même si elle revêt parfois l’apparence de la malchance. Ça fait partie de nous et ça nous suit où qu’on aille. Même sur Nil. La chance pouvait tourner, car comme le disait ma mamie, la chance, c’est un état d’esprit. »

 

Mon avis :

J’ai découvert l’existence de ce livre via le TAG PKJ – Les choix impossibles #2 a la question n°12. Son comparatif avec le « Labyrinthe » m’avait titillée et j’ai eu dès l’or très envie de le lire ! Ce qui est désormais chose faite ! Puisque je l’ai dévoré en très peu de temps 😀

C’est une dystopie pour le moins originale, mais qui, je dois le dire, ne révolutionne pas le genre pour autant. Un sentiment de déjà vu m’a tenaillé tout au long de cette lecture. Dans la lignée de « Labyrinthe », ou encore de « Hunger Game » avec leur univers où des jeunes individus sont plongés dans un monde hostile dont ils ne connaissent pas encore les modes de fonctionnement et où ils doivent survivre envers et contre tout.

Ici, l’histoire se déroule sur une île paradisiaque (en apparence). Chaque jour et à heure fixe, des portails chatoyants apparaissent. Ces portes sont les uniques passages existants entre le monde réel et cette île qui porte le nom de NIL. Seuls les animaux à sang chaud et les humains de 12 à 17 ans peuvent être happés par ces portes et les traverser. Une fois arrivés sur NIL, (tout nus !) ils ont 365 jours pour traverser le portail en sens inverse, sinon ils meurent.

Charley et Thad sont les deux principaux protagonistes dans ce roman, un chapitre sur deux est alternativement rédigé selon la vision de l’un et puis de l’autre. Manière de faire qui apporte généralement du rythme a la lecture. Seulement ici, je l’ai trouvé un peu trop lent et répétitif parfois. Leur histoire d’amour prend un peu trop de place à mon goût et même si elle reste jolie à découvrir, je l’ai trouvée trop immature.

Nil est un lieu intriguant et surprenant ! D’autres jeunes gens y sont également « séquestrés » pour une année et contre leur volonté ! Une cité qui s’est bâtie avec les moyens du bord, et au fil des générations, rassemble la plupart des occupants de l’île. Ces personnages secondaires sont agréables à découvrir, chacun à leur tour, autour du feu. Ils sont intéressants et plutôt matures dans leur organisation de tous les jours au sein de cet endroit terrifiant dans lequel ils ne possèdent presque rien et doivent tout créer !

Dans l’ensemble, j’ai apprécié le style de l’auteure, c’est bien écrit et ça se laisse lire. Son histoire est originale et bien imaginée, mais Je regrette cependant, les temps morts, la gnangnanterie de la relation de Charley et Thad qui se vouent un amour éternel alors qu’ils se connaissent à peine, ainsi que le peu de réponses obtenues au final sur ce lieu étrange qu’est NIL !

En effet, Ce premier tome n’apporte pas beaucoup de réponses au vu des nombreuses interrogations que l’on peut se poser sur cette île située dans une dimension parallèle. J’espère que le deuxième tome en révélera davantage sur l’historique du lieu et sa composante !

Comme j’apprécie de lire la totalité d’une série à la suite, après cette lecture, j’ai enchaîné directement sur les deux derniers tomes de cette trilogie. Je vous retrouverai, donc, très bientôt pour leur chroniques respectives 😉

 

Note : 8/10 (Une excellente lecture, n’hésitez pas !)

 

2 commentaires à Nil, tome 1 de Lynne Matson

  • David  dit:

    En fait, ce qui m’interesse le plus dans ce genre de saga, c’est de découvrir le pourquoi du comment, je m’intéresse rarement à l’histoire et aux personnages à force d’en avoir trop vu et lu. Je tenterais peut-être le coup un jour quand même^^.

    • Tristhenya  dit:

      Je suis exactement pareille pour le pourquoi du comment, même si je m’intéresse tout de même à l’histoire et aux personnages, quand celle-ci est intéressante et pas trop ressemblante avec ce qui existe déjà, bien sûr 😉 M’enfin, tente toujours, ça pourrait peut-être te plaire ^^

Laisser un commentaire